Paris interroge "l'évolution nécessaire" de certaines bibliothèques

Clément Solym - 08.01.2012

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - Chateau d'eau - Lancry


En milieu de semaine, le syndicat CGT avait fait valoir quelques doutes concernant le devenir de la bibliothèque Château d'eau, située dans le Xe arrondissement de Paris. L'avènement prochain d'une nouvelle médiathèque dans le quartier, et le transfert des fonds de la bibliothèque inquiétaient le syndicat. 


Ce dernier avait expliqué à ActuaLitté les raisons de son intervention. La CGT parlait ainsi d'« un billard à multiples bandes. On construit une nouvelle médiathèque, on vide de sa substance une bibliothèque située dans le même arrondissement. Ainsi affaiblie, celle-ci est contrainte à fermer. On récupère des postes et on économise des budgets ». (voir notre actualitté

 

 

La Mairie de Paris, contactée par ActuaLitté, a accepté d'apporter quelques précisions sur ce projet. Nous reproduisons la réponse dans son intégralité : 

 

La création de la médiathèque Saint Lazare va modifier l'offre de lecture publique dans le 10e arrondissement et avoir un impact sur les établissements les plus proches : la bibliothèque Château d'Eau et la bibliothèque Lancry. Dans ces conditions, il convient d'engager une réflexion sur l'évolution nécessaire de ces établissements, notamment sur leurs collections et leur démarche culturelle.


À ce titre, une interrogation sur les activités du fonds photographique de la bibliothèque Château d'Eau et en particulier sur le travail d'animation autour de ces collections, si important pour l'arrondissement, participe de cette réflexion dans la mesure où ils pourraient éventuellement être valorisés auprès du public dans les futurs espaces de la médiathèque Saint-Lazare.


Dans le même esprit,  il est nécessaire de mener une réflexion sur la bibliothèque Lancry, aujourd'hui répartie entre sections « jeunesse » et discothèque, puisqu'à la médiathèque Saint-Lazare une importante offre de CD (et de DVD) sera proposée au public.


C'est pourquoi ont été constitués des groupes de travail réunissant des membres de chaque bibliothèque concernée et des membres de l'équipe de préfiguration de Saint Lazare, sous la coordination du bureau des bibliothèques et de la lecture.


Ces groupes ont pour tâche de construire divers scénarios d'évolution et d'envisager leurs avantages et inconvénients. Ces réflexions seront présentées aux élus concernés, et notamment au maire du Xe arrondissement, afin que l'orientation de ces deux établissements soit arrêtée sur des bases expertisées par les professionnels concernés.


Ces deux groupes de travail ont été mis en place et leurs rapports devront être finalisés fin février 2012. C'est donc en toute transparence que ces réflexions sont engagées.

 

La CGT ne pouvait être contactée pour réagir à ces propos.