Paris : les élus du 10e refusent la fermeture de la bibliothèque Château d'Eau

Antoine Oury - 02.02.2016

Edition - Bibliothèques - Paris Château d'Eau - bibliothèque Château d'Eau - fermeture Château d'Eau


Fin 2015, la Mairie de Paris annonçait la fermeture de la bibliothèque Château d'Eau, dans le 10e arrondissement de Paris : suite à l'ouverture de la médiathèque Françoise Sagan, fréquentation et emprunts ne seraient plus suffisants pour justifier le maintien de l'établissement. Si le maire de l'arrondissement, Rémi Féraud, était favorable à la fermeture de la bibliothèque, les personnels avaient exprimé leur opposition. Les élus du 10e arrondissement viennent de les rejoindre.

 

Rémi Féraud - Bibliothèques Sans Frontières - Ideas Box à la Mairie du 10e

Rémi Féraud, dans la mairie du 10e arrondissement (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

La Mairie de Paris assurait que la fermeture de la bibliothèque Château d'Eau poursuivait la politique municipale en matière de services aux usagers : « Quand nous avons recruté le directeur de la bibliothèque Château d'Eau, Frédéric Dumas, on l'a informé de la possible fermeture de son établissement » nous expliquait Noël Corbin, directeur des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.

 

« Si l'on compare l'évolution des prêts de Château d'Eau entre 2014 et 2015, on constate une baisse moyenne de 30 % sur ces derniers mois, avec - 36 % en octobre et - 30 % en novembre. En 7 mois, Château d'Eau enregistre 26.000 prêts, la moitié de ce que Sagan enregistre en un mois », analysait encore le directeur des Affaires Culturelles.

 

Évidemment, les syndicats soulignaient l'aspect biaisé de cette analyse : « On compare des établissements de tailles différentes, et, surtout, avec des offres différentes : le public familial de Sagan emprunte beaucoup plus. Les enfants et adolescents qui lisent des mangas en empruntent 20 d'un coup, et les rendent 2 jours plus tard, ce qui gonfle les statistiques. »

 

Il déplorait par ailleurs la fermeture programmée d'un établissement de proximité, dont les résultats ont été évalués sur une période trop courte pour être représentative.

 

Le conseil municipal du 1er février a rebattu les cartes : « La majorité des membres du conseil municipal du Xème arrondissement gauche, droite et écologiste confondus, a voté hier plusieurs textes demandant le maintien de la bibliothèque Château d’Eau », rapporte CGT Culture.

 

Des pistes à l'étude

 

Les élus communistes, Didier Le Reste, Dante Bassino et Dominique Tourte ont souligné le rôle d'établissement de proximité de la bibliothèque Château d'Eau, tandis que Déborah Pawlik, du groupe Les Républicains, réclame la réalisation d'une étude « par un groupe de travail paritaire sur les possibilités de développement de complémentarités entre les différentes bibliothèques de l'arrondissement », et donc le maintien de l'établissement entre-temps. Les élus socialistes ont voté contre le maintien de l'établissement, et les élus écologistes se sont abstenus.

 

Quoi qu'il en soit, le fonds spécialisé de 3000 ouvrages environ consacrés à la photographie restera dans l'établissement : les élus écologistes ont soumis un vœu dans ce sens, adopté à l'unanimité par le conseil municipal. « Il est en cours d'analyse, mais il sera maintenu, et consultable, nous étudions 2 ou 3 pistes pour le réimplanter », nous confiait la Mairie de Paris en décembre dernier.

 

La fermeture de la bibliothèque Château d'Eau sera examinée à la mi-février par le Conseil de Paris : « Le vote des élus parisiens pourrait confirmer celui du Xe puisque ceux qui sont favorables au maintien de la bibliothèque Château d'Eau (Les Républicains, Communistes, Parti de Gauche et EELV) seront, à cette occasion, là aussi majoritaires », souligne CGT Culture.

 

Si les vœux des élus reflètent leurs avis, et donc ceux des citoyens, ils ne sont pas contraignants juridiquement pour la municipalité, contrairement aux délibérations.