Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Paris : les soutiens de la bibliothèque des femmes s'organisent

Antoine Oury - 20.09.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèque féminisme Paris - bibliothèque femmes Paris - bibliothèque Marguerite Durand


L'annonce d'un déménagement de la bibliothèque Marguerite Durand, spécialisée dans l’histoire des femmes, du féminisme et du genre, par la CGT Culture de la Ville de Paris a soulevé les craintes d'associations, de militant.es et de spécialistes, qui craignent que le fonds ne perde en moyens et en capacité d'accueil. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a été interpelée à plusieurs reprises quant à l'avenir de la bibliothèque des femmes.


girl power
(eric milet, CC BY 2.0)
 


L'annonce du déménagement de la bibliothèque Marguerite Durand, appelée à rejoindre les locaux de la Bibliothèque Historique de la ville de Paris, a suscité une vive émotion : selon les personnels, ce déplacement des archives du féminisme réduira les possibilités d'accès au fonds, alors que celui-ci gagnerait, au contraire, à être mis en valeur. Et le silence d'Anne Hidalgo sur le sujet commence à passablement inquiéter.

 

« Paris maltraite cette bibliothèque depuis des années sans réaliser que c’est un trésor et qu’il faut le protéger et lui donner des moyens. C'est un lieu de recherche absolument essentiel, avec des fonds magnifiques », expliquait il y a quelques semaines Christine Bard, présidente de l'association des archives du féminisme, historienne et professeure à l'université d'Angers, qui a participé au lancement du collectif Sauvons la BMD.

 

Les soutiens se sont manifestés, et non des moindres : Simone Blanc, directrice de la bibliothèque Marguerite Durand de 1983 à 1989, a notamment rappelé que le déménagement au sein de la bibliothèque Jean-Pierre Melville constituait déjà, selon elle, un recul dans l'accès aux collections de la bibliothèque Marguerite Durand. 

« Effectivement, la bibliothèque Marguerite Durand est en danger si elle perd son autonomie, si le personnel est fondu dans celui de la BHVP, si les budgets sont noyés dans ce grand établissement et surtout si ses collections sont conservées dans un magasin extérieur, ce qui sera préjudiciable aux chercheurs », explique encore Simone Blanc.




 

Au rayon des actions mises en place par le collectif, on retrouve en premier lieu une pétition, adressée à la mairie de Paris, « Sauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! », qui rassemble à l'heure de publication de cet article un peu plus de 3500 signatures. Une manifestation d'associations féministes est également prévue, apprend-on.

 

Signalons également le courrier envoyé à Anne Hidalgo par Jean-Pierre Sueur, sénateur socialiste du Loiret, qui recommande à la maire d'envisager d'autres solutions que le déménagement de la bibliothèque, notamment la création d'une Maison des femmes pour accueillir le fonds sur l'histoire du féminisme.