Partager une lecture, un contact avec un conjoint militaire

Clément Solym - 19.01.2011

Edition - Société - militaire - lire - livres


En période de guerre, les soldats sont évidemment séparés de leur famille, et parfois sans trop de moyens de réellement les contacter. Mais un programme de lecture visant les militaires en service à l'Outre-mer devrait combler le vide, et sera lancé en mars.

The Reading Force
, c'est bien un nom de mission spéciale pour soldats d'élite. Mais le projet émane en fait d'Alison Baverstock, professeure d'histoire de l'édition à l'université de Kingston, elle-même épouse d'un militaire.

Selon sa propre expérience, l'absence du père se répercute sur la cellule familiale. Et durant les rares communications, on en arrive même à ne pas savoir quoi se dire. « Votre existence peut sembler assez banale en comparaison des leurs. Le fait de pouvoir parler d'un livre que nous sommes en train de lire simultanément est excellent, car cela donne une base de discussion. »

Le fond du projet est donc là : donner aux soldats des oeuvres à lire, qu'ils partageront avec leur famille, leurs amis et proches. The Reading Force encouragera ainsi cet échange, en espérant qu'il permette aux uns et aux autres de garder ou renouer le contact. Et surtout d'assurer une relation jusqu'au retour à la maison du soldat, qui peut ne plus se sentir impliqué quand il regagne son pays.

Le livre importe peu, finalement, ce qui compte, c'est de créer un support commun d'échange. Axer cette décision sur une oeuvre, qu'elle soit de fiction ou non, mais avant tout basée sur le partage, est une excellente manière pour les familles d'être moins séparées. Du moins, de combler un peu le gouffre qui se forme durant l'absence de l'autre.

Les oeuvres seront envoyées aux soldats présents en Irak ou en Afghanistan, précise le communiqué. Le lancement est prévu pour le 5 mars prochain et plusieurs auteurs ont déjà assuré de leur participation, comme Jacqueline Wilson ou encore Alan Gibbons. Le partage du plaisir de la lecture deviendrait une réelle force, souligne Lee Weatherly, auteure jeunesse.

(via BookTrade)