Partager vraiment les revenus des livres entre éditeur et auteur

Clément Solym - 28.01.2009

Edition - Les maisons - partager - revenus - livres


Friday Project risque de faire face à une arrivée massive de manuscrits après l'annonce réalisée aujourd'hui : cet éditeur est le premier du Royaume-Uni à proposer un contrat de partage des bénéfices avec l'auteur, sans passer par le pourcentage habituel accordé aux auteurs.

Toutefois, une petite contrainte est imposée : une limite de 70.000 £ est fixée, probablement de manière annuelle, bien que ce ne soit pas précisé dans son communiqué. On imagine mal quels auteurs génèrent un tel chiffre mensuellement.

Ce partage entre l'auteur et l'éditeur sera effectué après le règlement des frais généraux, bien sûr. En outre, l'éditeur souhaite rendre accessible en ligne une majorité de ses nouveaux livres, pour toucher de nouveaux lecteurs.

Pour Scott Pack, éditeur, cette proposition permet une plus grande implication pour les auteurs dans cette aventure éditoriale, et fait rejaillir une plus grande satisfaction pour eux en cas de succès, puisqu'il s'accompagne de revenus supplémentaires. Et supérieurs dans nombre de cas à ceux d'un contrat d'édition classique.

D'autre part, l'accès aux textes en ligne permettra un lien permanent pour les lecteurs, avant ou après la publication. Pour John Bond, le directeur général de Press Books, dont Friday Project est la filiale, cette exploration d'un nouveau système de rémunération s'accompagne également de nouveaux modèles de publication.

Des expériences qui verront le jour au cours de l'année, et dont on pourra alors vérifier la viabilité.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.