Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Partenaire d'Amazon, Yasmina Khadra finit victime de l'algorithme Kindle

Clément Solym - 22.09.2017

Edition - Economie - Amazon vente livres - Yasmina Khadra ebooks - stratégie clients Amazon


On n'est à l'abri de rien ! Les algorithmes versent régulièrement dans un joyeux ridicule, sans d'ordinaire trop prêter à conséquence. Mais si la quintessence de l’activité d’un marchand en ligne repose sur lesdits calculs mathématiques, mieux vaut prévoir des garde-fous. À ce titre, Amazon vient de se prendre les pieds dans le plat, de la plus risible des manières...



 

On le sait, le livre est un produit d’appel pour le géant américain, et c’est sur cette industrie que Jeff Bezos a fondé son empire. On sait déjà que les commentaires laissés sur les pages de produit sont soumis à la puissance de l’algorithme, qui définit leur ordre d’apparition. 

 

L’édition a également appris, depuis que David Naggar, responsable des ventes Kindle, l’a dévoilé, que le prix de vente est fondamental. L’intéressé avait en effet précisé que dans les recommandations que la machine fait aux clients de passage repose notamment sur le prix de vente des livres – et plus le prix est bas, plus l’incitation à l’achat sera poussée.

 

Des prix bas, voilà tout l’enjeu de l’action menée par Amazon qui s’efforce toujours de mettre en avant la version numérique des livres – attendue que cette dernière, d’une part est moins chère, d’autre part permet de maintenir l’utilisateur captif dans un écosystème propriétaire. Que du bonheur pour le firme, donc.

 

Résumons : la stratégie d’Amazon repose sur un algorithme, qui va donc systématiquement mettre en avant les livres les moins chers, tout en prenant en compte le nombre de commentaires, celui des acheteurs, etc. Mais avant tout de valoriser l’offre commerciale la plus basse. 
 

Payer plus, pour lire moins, un revirement chez Amazon

 

Dans le cadre de son événement Plumes francophone, Amazon s’est offert le parrainage de Yasmina Khadra, pour l’édition 2017. Et comme il se doit, le marchand va promouvoir les ouvrages de l’écrivain sur la page dédiée de ce concours d’écriture. 

 

Mais comme c’est à la machine qu’Amazon la laissé le soin de réaliser la promotion des livres, la machine s’est fait un devoir de proposer ce qui devrait être le prix de vente le moins cher pour les livres de Yasmina Khadra. Et comme on lui a indiqué qu’il était plus avantageux de mettre en avant le livre numérique, l’algorithme va systématiquement rayer le prix de l’ouvrage imprimé, pour que le Prix Kindle soit bien visible. Et en rouge...

 

Pas de chance : par une volonté des maisons d’édition que de ne pas porter atteinte aux ventes de livre dans ce format, il arrive régulièrement que le prix du livre numérique ne soit pas du tout aligné sur celui des versions imprimées en poche. Moralité, on aboutit à une situation où le parrain des Plumes francophones voit ses livres poche – moins chers – déconseillés à la vente, au profit de celles en format Kindle, la version numérique qui appartient à Amazon.




 

L’ironie n’échappera à personne : pris à son propre jeu, Amazon dévoile sa véritable intention, qui tourne autour de Kindle : tant le format du livre numérique propriétaire que l’appareil, seul en mesure de lire lesdits ebooks. Et surtout, le marchand si fier d’affirmer à tout bout de champ que toutes ses attentions sont centrées sur le bien-être du consommateur, en arrive à ridiculement l’encourager à payer plus cher ses lectures.
 

La France veut libérer les livres numériques de l'emprise d'Amazon

 

Est-ce véritablement ainsi que l'on cherche à satisfaire le client ? Ou sont-ce les appétits de l'entreprise, que l'on entreprend de combler...

mise à jour : 

Amazon lit manifestement ActuaLitté avec attention, et devant l'incohérence de leur algorithme, a décidé de supprimer la mention aux prix pour les ouvrages de Yasmina Khadra, au profit des petites étoiles de notations. La page du concours n'affiche donc plus les tarifs Kindle, mais uniquement une recommandation découlant des notes fournies par les clients. Preuve qu'il est possible de faire reculer l'entreprise...