Pas assez cher mon fils : copie privée sur les lecteurs ebook

Clément Solym - 17.02.2011

Edition - Economie - ebook - lecteur - redevance


Le scandale avait éclaté lorsque la Commission pour la rémunération de la copie privée s'était abattue, telle la lèpre sur le bas-clergé, faisant augmenter le prix de l'iPad de quelques euros. Mais ce n'était pas assez, le législateur pouvait aller un peu plus loin.

Fort de ses nouveaux barèmes, apprend-on, ce seront désormais les lecteurs ebook qui devraient être prochainement la cible de la Commission, laquelle a décidé de vérifier quels appareils pourraient être taxés. Cependant, pour y être assujetti, le modèle devra disposer d'une fonctionnalité de lecteur MP3, mais également, précise le site pcinpact, soit un système d'exploitation type appareil mobile, soit un OS personnel.


Une telle taxe devient complètement dérisoire dans le cadre des lecteurs ebook qui comptent rarement plus de 2Go de mémoire de stockage. Et dans ce cas, comme le rappelle Numerama, l'addition ne s'alourdit pas de grand-chose, certes.
  • Jusqu'à 128 Mo 0,09 €
  • Au-delà de 128 Mo jusqu'à 512 Mo 0,35 €
  • Au-delà de 512 Mo jusqu'à 1 Go 0,70 €
  • Au-delà de 1 Go jusqu'à 2 Go 1,40 €
  • Au-delà de 2 Go jusqu'à 5 Go 3,50€
Etc. Cependant, voilà vraiment le type de décision qui n'incitera une fois de plus pas le consommateur à découvrir ces appareils. Déjà qu'une loi portant sur le prix unique du livre numérique vient de porter un coup assez cinglant au bon développement de l'offre, l'ajout d'une ponction sur les appareils ne manquera pas de faire grincer des dents.

Bon, ne même temps, des appareils qui disposent d'un lecteur MP3, par exemple, chez Bookeen, on ne compte que le GEn3. L'Opus comme l'Orizon ne dispose pas de cette fonctionnalité...