Pas d'accord sur le prix du livre en Suisse

Clément Solym - 03.03.2010

Edition - Economie - Pas - accord - prix


Le Conseil des Etats est revenu hier sur le prix du livre en Suisse. Une loi qui a déjà été examinée 7 fois et sur laquelle libraires et politiques se déchirent.

Hier, les sénateurs suisses n'ont pas souhaité mettre en application le système du prix réglementé aux livres importés (80% des livres). « Cela contreviendrait à l’accord de libre-échange avec l’Union européenne », a déclaré le démocrate-chrétien Bruno Frick.

Peut-être, mais en face, la voix de la raison (commerciale) se fait entendre : « C’est un encouragement aux consommateurs à acheter leurs livres à l’étranger, notamment les best-sellers », estime la socialiste bernoise Simonetta Sommaruga.

Le Conseil des Etats a jugé que cette loi n'était pas applicable pour la vente en ligne de livres. « C’est une folie que de livrer ainsi les librairies à la concurrence sauvage d’internet, qui ne détient pour l’heure que 8% de parts de marché », a affirmé Géraldine Savary, journaliste politique et membre du Parti socialiste.

Roger Huber, porte-parole d’Ex Libris évoque « une condamnation à mort pour les petites librairies qui n’ont pas les moyens de tenir un site internet. » Difficile de satisfaire libraires et lecteurs.

Pour parvenir à un accord, le Parlement a sollicité Monsieur Prix afin de fixer les différences tolérables entre le prix d'un livre vendu en Suisse par rapport au tarif en vigueur à l'étranger. Les libraires, qui n'ont pu obtenir gain de cause, devront s’accommoder d’un arbitrage de Monsieur Prix. L

e Conseil national se prononcera en juin 2010.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.