Pas de liberté sous caution pour le fondateur de MegaUpload

Clément Solym - 25.01.2012

Edition - Justice - Kim Dotcom - MegaUpload - piratage


C'est l'information qui obsède, à croire que le site avait des millions de fervents défenseurs. Dans tous les cas, l'arrestation de Kim Dotcom et la fermeture de MegaUpload sont sur toutes les bouches. 

 

13e site le plus visité de la toile, selon les enquêtes du FBI, avec plus de 180 millions d'utilisateurs enregistrés, MegaUpload cristallise les passions. 

 

Depuis au moins septembre 2005, Megaupload.com, expliquent les actes de l'accusation, a volontairement permis la mise à disposition de « plusieurs millions d'exemplaires d'oeuvres protégées, y compris des films, des émissions télévisées, des enregistrements musicaux, des livres numériques, des images, des jeux vidéo et autres logiciels ».

 

Coût pour les industries, estimé à 500 millions $. 

 

Selon le juge, qui redoute que Dotcom puisse fuir vers l'Allemagne, sa demande de liberté sous caution a été rejetée. Il restera donc en prison en attente de son extradition, prévue pour le 22 février.