Pas de nègre entre nous : Aphatie attaqué pour diffamation

Clément Solym - 27.10.2011

Edition - Justice - Françoise Laborde - diffamation - nègre


Jean-Michel Aphatie a probablement eu la langue trop bien pendue : en affirmant que Françoise Laborde avait eu recours à un nègre pour écrire un de ses livres, il prenait un risque. Celui de l'attaque pour diffamation. Ça n'a pas raté...


C'est au cours d'une revue de presse diffusée durant Le grand journal que Jean-Michel aurait fauté : il passe en revue un article du Point, lequel fait mention de Jean-Paul Brighelli, qui aurait écrit pour différentes personnalités. Et notamment Françoise Laborde.

 

Commentaire du journaliste, sur le plateau de Canal + : « Françoise Laborde, qui est membre du CSA, elle devrait nous dire qu'elle a un nègre caché dans ses livres ! Sinon ça ne va pas ! »

 

Et bilan des courses, c'est l'avocate de l'intéressée, Me Françoise Davideau, calomniée, estime-t-elle, à une heure de grande écoute, qui annonce que sa cliente va porter plainte.

 

« Considérant que ces propos gratuits et inutilement calomnieux, portent gravement atteinte à son honneur en tant qu'écrivain, ainsi qu'à sa fonction au CSA, ceci sur la base d'informations non vérifiées, contrairement aux règles élémentaires de déontologie du journalisme, Madame Françoise Laborde a décidé d'assigner Monsieur Jean-Michel Aphatie en diffamation », explique-t-elle à l'AFP.

 

Et François Laborde d'ajouter que de tels propos portent évidemment atteinte à son travail d'auteure, autant qu'un « discrédit injustifié sur [s]on travail ».

 

Elle est en effet l'auteure de plusieurs ouvrages, dont l'un qui évoque la maladie d'Alzheimer dont été atteinte sa mère...