Pascal Brutal, de Riad Sattouf, est inspiré d'un libraire

Antoine Oury - 13.09.2014

Edition - Les maisons - Riad Sattouf Pascal Brutal - libraire inspiration personnage - Livre sur la place Nancy


De passage à Nancy pour le Livre sur la Place, le dessinateur et auteur de bande dessinée Riad Sattouf présentait ses derniers ouvrages, L'Arabe du futur (Allary) et Les pauvres aventures de Jérémy (Poisson Pilote). Mais il est également revenu sur la genèse de Pascal Brutal, un personnage ultra viril créé au milieu des années 2000 dans le magazine Fluide Glacial.

 


Riad Sattouf - Livre sur la Place 2014

Riad Sattouf - Livre sur la Place 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pascal Brutal, c'est l'archétype de la virilité pour un auteur qui a longuement exploré les attentes et stéréotypes en matière de genre : en début d'année, l'auteur sortait Jacky au Royaume des Filles, son deuxième film, et un bide complet, selon son propre aveu. La série Pascal Brutal a débuté au milieu des années 2000 dans Fluide, et s'est déclinée en plusieurs albums, dont le quatrième tome sort ces jours-ci.

 

L'histoire d'un sombre crétin bodybuildé dans une France du futur, un futur « pas si éloigné », explique Sattouf. Et le personnage, lui, semble ancré dans un temps proche, très proche de l'auteur. En effet, celui-ci se rappelle : « Nous venions de monter notre atelier, avec Christophe Blain, Matthieu Sapin, et Joann Sfar. Un libraire est rentré dans ma pièce, sans frapper. »

 

Sattouf taira le nom dudit libraire, mais la suite est savoureuse : « C'était le genre un peu culturiste, très musclé : il s'est appuyé sur la table et m'a dit : "Alors Toutouf, on fait toujours ses petites BD ?" Il était très sûr de lui, j'ai répondu de ma petite voix fluette et il est parti aussi rapidement. Le personnage vient de lui, le genre d'individus qui sait qu'il n'a rien à prouver à personne. »

 

« Ce type est devenu un énorme fan de Pascal Brutal, il m'a demandé s'il pouvait se faire un t-shirt à son effigie », se souvient Sattouf. « Un jour, parce qu'il continuait à m'embêter sur le même mode, il m'a énervé et je lui ai dit qu'il avait inspiré Pascal Brutal. Il est devenu tout rouge, cela l'a énormément vexé. Je ne l'ai jamais revu. »

 

Avis aux amateurs de libraires culturistes, le spécimen est croqué ci-dessous :