medias

Pass Culture : le modèle économique en cours de négociation

Clément Solym - 26.06.2018

Edition - Economie - pass culture dépense - Françoise Nyssen culture - Pass Culture jeunes


Pour près de 500 millions €, le gouvernement va donc mettre en place le Pass Culture, dont 80 % du financement sera assuré par le secteur privé. Ainsi, l’un des volets culturels du candidat Macron sera bien mis en place. 


Reading
Daniel Wehner, CC BY 2.0
 

 

Concrètement, le Pass représente 500 € offerts à des jeunes de 18 ans, pour s’offrir des biens culturels – physiques ou numériques, souligne la ministre de la Culture. Mais pas simplement : des cours seront également proposés, ainsi que des activités touristiques, ou des abonnements à la presse, à la musique, etc.

 

Au terme d’une deuxième réunion du comité d’orientation, Françoise Nyssen assure donc qu’elle souhaiterait introduire des « plafonds de dépenses pour certaines catégories d’offres numériques ». Ainsi, tout l’argent du Pass ne serait pas écoulé dans les offres des géants américains, ou du moins concentrés dans les poches de quelques acteurs. Plafonds, mais sélectifs : des cours de chants ne seraient pas limités par exemple.

 

Enfin, sur le financement de ce projet, on arrive à ce que l’État injecte 100 millions €, et le solde sera pris en charge par des partenaires privés. Des banques seront sollicitées, mais, pour l’heure, les accords sont en cours de négociation. 

 

« La gratuité est essentielle à l’équilibre économique du Pass. Elle ne sera pas mise en avant auprès des utilisateurs de l’application – le Pass affichera les tarifs grand public – afin de garantir la visibilité des acteurs locaux et d’éviter les effets d’aubaine ou d’avantage concurrentiel », peut-on lire dans le document remis ce jour. 

 

Or, pour aboutir à ces fameux 400 millions €, il s’agit de rabais ou de gratuités qui seront mises en place avec les partenaires du Pass. Le Monde indique par exemple que, pour une place de cinéma, un accord préalable passé avec la salle permettra de déduire le montant de la place du Pass, sans que personne ne verse un sou.

 

400 millions d'accords commerciaux à trouver

 

Pour y parvenir, une association va être mise en place, avec pour mission de trouver les financements, modalités et autres négociations. Frédéric Jousset, coprésident de Webhelp et impliqué depuis mi-mai, insiste : « Un effort sera demandé aux géants du numérique. Ils devront venir sur la base de la gratuité. Et si Netflix est dans le Pass culture, il devra proposer davantage de contenus européens. »

 

Pas moyen qu’à son lancement, le Pass devienne une manne économique pour les seuls GAFA, « une régulation est nécessaire », poursuit la ministre. Et par régulation, elle indique évidemment que l’application du prix unique du livre ou du livre numérique sera stricte. Une complexité à mettre en œuvre, qui va sentir bon l’usine à gaz...

 

Ou d’une simplicité terrifiante : eu égard au prix unique du livre, il sera impossible pour des revendeurs de faire des gratuités sur les livres. L’argent abondé par le gouvernement servira donc en priorité au paiement des livres : au contraire de la musique, ou du cinéma, aucun accord de gratuité ne pourra être trouvé.

 

Inspiré du modèle déployé en Italie par l’ex-Premier ministre, Matteo Renzi – le Bonus Cultura – le projet français n’aura certainement pas les mêmes résultats. En effet, on apprenait qu’au cours de ces deux années d’utilisation, ce sont principalement les manuels scolaires qui avaient été achetés via le Pass, par les jeunes Italiens. 

 

De quoi préparer en effet leurs années universitaires à venir. D’ailleurs, le ministre italien des biens culturels, Alberto Bonisoli, avait émis l’idée que l’argent du Bonus Cultura puisse être mieux utilisé, notamment pour apprendre et sensibiliser les jeunes à la culture. Avant d’acheter, autant être formé... 

 

Au final, le Bonus Cultura sera reconduit pour 2018 et 2019 en Italie.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.