Passé 40 ans, les femmes deviennent des caricatures en littérature

Heulard Mégane - 28.06.2019

Edition - Société - seniors littérature - enquête - femmes âgées dans la littérature


Menée par l'éditeur HarperCollins UK en collaboration avec Gransnet, une plateforme de médias sociaux pour les séniors, une étude jette un pavé dans la mare. Elle assure que sur près de 1000 femmes de plus de 40 ans interrogées au Royaume-Uni, 51 % estiment que les personnages de femmes plus âgées sont cantonnés à des rôles stéréotypés dans la fiction. Ou ne sont pas assez représentées. 

Thought Catalog from Pixabay 
 

L’enquête publiée a révélé une forme d’âgisme présente dans la littérature de fiction. En effet les femmes de 45 ans achètent plus de fiction que toute autre tranche d’âge. Selon le sondage, 84 % des interrogées ont déclaré lire chaque jour ou presque et 47 % ont affirmé avoir perçu une sous-représentation, dans les ouvrages, de femmes d’âge moyen ou plus âgées. 

De plus, lorsque dans une fiction, des personnages féminins plus âgés apparaissent, la moitié des femmes déplorent qu'ils soient « déroutées par les smartphones, les ordinateurs ou Internet et pensent que c’est insultant ».

D'autre part, 67 % déclarent qu’elles veulent lire des livres sur des personnages auxquelles elles peuvent s’identifier. Mais seulement 19 % disent qu’elles estiment que l’âge du personnage central est important, tandis que la personnalité (71 %) et les valeurs (68 %) du protagoniste sont ce qui compte vraiment pour elles.

Elles apprécieraient aussi que les femmes de leur âge soient représentées comme plus actives (56 %), au travail (41 %) et se rendant dans des endroits qu’elles fréquentent elles-mêmes (50 %). Toutefois, près de la moitié de celles-ci (46 %) sont d’accord pour dire que les femmes âgées sont mieux représentées dans les livres que dans les films ou à la télévision.

En lisant les scènes de sexe, plus d’un tiers (35 %) pensent que les femmes plus mûres sont généralement dépeintes comme « sans intérêt », tandis que 21 % disent que les femmes sont « désespérées » et seulement 10 % pensent que les femmes âgées sont décrites comme « sexy ».

Cari Rosen, la rédactrice en chef de Gransnet, s'est penchée sur les résultats : « Les utilisatrices de Gransnet sont depuis longtemps frustrées à l'idée d'être à la ramasse une fois passés 40 ans. Nous savons sur nos forums que de nombreuses femmes restent actives, occupées et c’est essentiel de voir cela reflété dans les livres que nous lisons. »
  En réponse à l’enquête, HarperCollins Publishers et Gransnet ont lancé un concours d’écriture de fiction destiné aux femmes auteures âgées de plus de 40 ans. Elles doivent, dans leur récit, mettre en vedette un protagoniste de leur âge ou plus – il fallait bien qu'une telle enquête serve les intérêts de l'éditeur.

Lisa Milton, éditrice exécutive d’HarperCollins Publishers, a déclaré : « Nous publions beaucoup de livres de femmes âgées de plus de 40 ans. Beaucoup de nos livres ont des personnages féminins de plus de 40 ans, et nombre d'entre elles vont à l'encontre des stéréotypes. Mais pas assez. Nous savons que les femmes de plus de 50 ans constituent le groupe de travailleurs qui connaît la croissance la plus rapide au Royaume-Uni, et il est important que nous publions pour refléter le monde qui nous entoure. »


Commentaires
Merci Luce, j'en peux plus de voir "auteure" partout! Ça part d'une bonne intention, mais ça pique les yeux !
Un bon exemple à suivre avec intérêt...pousser les murs du machisme bien français. Quelque fois jusqu'en Anglerrre où semble t-il que le monde séparant les hommes et les femmes semble plus propice à une meilleure compréhension.
Je comprends l'idée du concours, mais pourquoi l'ouvrir uniquement aux autrices de plus de quarante ans ? Il aurait été d'avantage intéressant de motiver tous les auteurs à ce genre d'exercice ! De plus, depuis quand avons nous besoin de ressembler à notre protagoniste pour écrire ?
C'est plutôt "auteure" qui pique les yeux. Ce n'est pas parce que votre téléphone est encore plus ignorant que vous qu'il faut lui faire confiance. On ne dit pas "une acteure" donc il n'y a pas de raison qu'on dise "une auteure". Ca n'est même pas de l'écriture inclusive, simplement une féminisation d'un mot qui suit parfaitement la logique de la grammaire, logique à laquelle vous ne connaissez strictement rien. Avant de vomir votre faux amour du français qui n'est que la manifestation de votre ignorance crasse et de votre sexisme, renseignez-vous, ça vous évitera de passer pour une idiote.
"Autrice" Quel mot absurde! Même mon téléphone ne le reconnaît pas! À un moment faut arrêter avec tous ces délires d'écriture inclusive! On dit auteure, c'est déjà moins ridicule que "autrice".. long face
Bonjour, le mot Autrice, féminin d'auteur, est construit sur le même modèle que les féminins Lectrice et Actrice, car le T fait partie de la racine du mot. C'est d'ailleurs le mot Autrice qui était en usage aux 16e et 17e siècles, avant que l'Académie française ne supprime tous les féminins de métiers, puisque la femme ne devait avoir qu'une seule fonction : s'occuper du foyer.
Il faut se renseigner avant de l'ouvrir !
Quelle idée, de vouloir conformer la littérature à des stéréotypes idéologiques comme la sous-représentation de telle ou telle CSP, et de croire qu'on peut fournir aux lectrices des produits ainsi pré-formatés. Les éditeurs sont aux abois parce qu'ils ne comprennent pas ce qu'aiment les lecteurs, et que ça contrarie leurs préjugés capitalistes. Mais espérons qu'il en sera toujours ainsi, car c'est la garantie que ce sont les écrivains qui continueront à décider de ce qu'ils ont envie d'écrire, et pas les statisticiens mercantiles.
C'est vrai, quitte à ce que la littérature représente une idéologie, au moins, qu'elle représente la vôtre : amour du sexisme, niaiserie et stupidité.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.