Patricia Cornwell : Et pour 50 millions de dollars d'indemnités

Clément Solym - 20.02.2013

Edition - Justice - gestion de bien - procès - Patricia Cornwell


Avec un fameux patrimoine à gérer, Patricia Cornwell avait préféré recourir aux bons soins d'une société de gestion, que de s'en charger elle-même. Quelques placements, un contrôle des dépenses et tout reposait dans les mains de Anchin, Block & Anchin. Mais avec le temps, la romancière découvre que la mauvaise gestion de ses finances lui aurait coûté des millions de dollars... perdus.

 

Billboard for Patricia Cornwell's The Scarpetta Factor

TheCreativePenn, (CC BY 2.0)

 

 

« Que Dieu bénisse la justice. C'est un immense soulagement et cela a été une épreuve énorme », déclare-t-elle à l'AFP. Anchin Block and Anchin, société basée à New York, gère notamment les affaires de stars hollywoodiennes comme Robert de Niro. Cornwell affirmait que l'entreprise américaine s'était si mal occupée de sa fortune qu'elle lui aurait fait perdre des millions, et l'aurait mêlée malgré elle à une investigation criminelle du FBI.

 

Les avocats du directeur Evan Snapper ont toujours promis qu'il ne manquait pas d'argent sur les comptes de Cornwell. Ils pointaient plutôt la crise et les dépenses extravagantes que la romancière réalisait. Mais Patricia ne le voyait de cet oeil : en 2009, elle s'était rendu compte que les comptes n'étaient pas bien tenus. 

 

C'est qu'avec des revenus de parfois 10 millions $ annuels, pour la vente de ses romans et autres droits, Patricia Cornwell n'est pas vraiment n'importe quelle cliente. Avec 40.000 $ de facturation chaque mois, elle s'inquiétait toutefois de savoir si son exigence a bien été d'une part respectée, et d'autre part concrétisée. 

 

En outre, la société de gestion lui aurait fait rater la date limite de remise d'un livre, pour la première fois de sa carrière, parce qu'elle n'avait pas été à même de lui trouver un endroit convenable pour écrire. Sa propre maison était en chantier du fait de travaux, et la romancière avait besoin impérativement de pouvoir s'installer au calme pour son prochain roman.

 

« Cela m'a particulièrement déstabilisée. J'ai réellement perdu ma capacité à me concentrer et de me focaliser sur ce livre. Je ne savais même plus de quoi le livre devait parler », se souvient-elle. Et son éditeur lui avait alors intenté un procès pour non-respect des délais de remise du livre, et entraîné la perte de 15 millions $ d'avances et autres ventes dérivées. 

 

Dans un message vengeur, l'intéressée a fustigé la société fautive. 

 

 

Non seulement l'agence est reconnue coupable d'avoir mal géré les quelques 89 millions $, mais également avoir dilapidé son argent - notamment dans le financement de la campagne d'Hilary Clinton. Des erreurs qui auraient attiré l'attention du FBI sur elle, miné son travail, mais également, et c'est probablement là le pire, traumatisé son chien.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.