Patrick Bloche à la présidence de la Commission culture

Clément Solym - 27.06.2012

Edition - Société - Patrick Bloche - Assemblée nationale - librairie


Après avoir été réélu au poste de député avec 72,1 % dans le XIe arrondissement parisien, Patrick Bloche vient d'annoncer, hier tout juste, qu'il serait désormais le président de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation pour le groupe socialiste. 

 

Déjà évoqué pour la présidence des Affaires culturelles, le député également maire du XIe arrondissement, a déjà assuré de son soutien au monde du livre, à  de nombreuses reprises. Ainsi, en novembre dernier, il avait utilisé la mairie pour afficher son soutien contre l'augmentation de la TVA pour le livre. 

 

« Cette hausse de la TVA s'appliquera notamment sur le livre. Si elle devait être appliquée, cette mesure pourrait fragiliser le réseau des librairies indépendantes, particulièrement nombreuses dans le 11e arrondissement », expliquait ainsi le maire dans un communiqué. 

 

Le maire avait ainsi décidé de déployer « une banderole pour sensibiliser les habitants de l'arrondissement, très attachés au réseau de proximité des librairies indépendantes, apposée sur le fronton de la Mairie ».

 

À l'Assemblée nationale, Patrick Bloche avait lutté autant que possible contre cette hausse, mais en vain. Les amendements d'Hervé Gaymard, ou encore de Patrick Bloche, n'ont pas manqué. L'un comme l'autre tentait de faire valoir l'impact négatif que cette mesure aurait sur le livre. Le rapporteur Gillez Carrez a d'ailleurs soutenu l'amendement Gaymard, expliquant combien l'économie des librairies pouvait être fragile. Et quand bien même on ne parlerait que de 20 ou 30 centimes d'augmentation sur les livres. (voir notre actualitté)

 

Il fut également signataire d'un livre, La Bataille d'Hadopi, un ouvrage collectif paru en octobre 2009, pour dénoncer les risques de la loi alors méconnue.