Patrick Neale préconise un nouveau modèle financier pour la librairie

Julien Helmlinger - 24.09.2013

Edition - Librairies - Patrick Neale - Bookseller Association - Librairies


Patrick Neale y est allé de son allocution d'ouverture à la conférence de la Bookseller Association qui se tenait ce 23 septembre à l'université de Warwick. « Il reste encore beaucoup à faire » a estimé le président de l'association, afin de mettre à jour le modèle financier de la chaîne d'approvisionnement des librairies. Et selon lui l'heure est désormais à l'urgence, car « plus vite cela peut être fait, et mieux cela sera pour l' ensemble de l'écosystème ».

 

 

 

 

Comme l'exprime le président, la chaîne de valeur du livre a connu une véritable révolution au cours des 20 dernières années. Si les éditeurs ont daigné explorer de nouvelles voies de commercialisation et adopter de nouveaux modèles, en revanche, dans l'ensemble le modèle financier de l'approvisionnement des librairies serait resté en l'état.

 

Patrik Neale a toutefois félicité la Bookseller Association pour sa contribution au changement de la perception des librairies par le public, d'avoir mené campagne pour communiquer sur la valeur des librairies et le dynamisme du secteur. Ce, en dépit des difficultés traversées et de la menace d'une extinction de la profession.

 

Le président a précisé : « C'est un équilibre précis à trouver. Allez trop loin dans accentuant le positif et vous commencez à ressembler à Pollyanna [héroïne optimiste à outrance de Eleanor H. Porter, NdR]... Allez dans l'autre sens et vous aidez à confirmer l'autre hypothèse, que vous êtes paresseux et que les librairies sont moribondes. Ce qui nous positionnerait comme un cas de charité, ce que nous ne voulons pas non plus. »

 

Au fil de son discours, il a également souligné le droit fondamental que constitue le rôle de la librairie pour l'humanité. Que ce soit dans les écosystèmes de l'écriture et de l'édition, ainsi que dans la santé et le bien-être des auteurs, des éditeurs comme des lecteurs. 

 

Concluant : « Je crois vraiment qu'il ya des libraires plus dynamiques dans le secteur aujourd'hui qu'à aucun autre moment dans le passé. Nous devons convaincre en permanence et rappeler à nos collègues de l'édition que nous sommes des gens avec qui il faut travailler. »

 

(via TheBookseller)