Patrick Poivre d'Arvor : « J'ai 20 000 livres dans ma bibliothèque ! Rimbaud et Victor Hugo y sont en bonne place. »

Clément Solym - 17.04.2009

Edition - Société - Patrick - Poivre - Arvor


De passage dans la ville de Québec (Canada), Patrick Poivre d’Avor en profite pour venir remettre, au Salon du livre de cette même ville le prix France-Québec à Christine Eddie pour Les carnets de Douglas. C'est le parrain de ce prix littéraire.

Mais s’il vient à Québec, c’est aussi et surtout dans le cadre du tournage d’une émission intitulée Horizons lointains (diffusée par Arte) qui propose un voyage dans des villes mythiques à travers la parole de grands écrivains.

Même si le célèbre journaliste manque de temps, il a pu répondre à quelques questions posées par nos confrères du Soleil. L’échange s’est fait par courriels…et certaines réponses ont de quoi faire sourire. Avant de vous laisser découvrir l’ensemble de l’interview, je vous sélectionne ce petit passage :

« Vous êtes à Québec pour tourner un documentaire de la collection Horizons lointains sur la littérature québécoise. Selon le diffuseur, Arte, il s'agit d'un «voyage dans une ville mythique à travers le regard et la parole de grands écrivains». En quoi Québec est-elle une ville mythique ?
- C'est Jacques Cartier qui me l'a rendue mythique. Et mon départ de la course Québec-Saint-Malo en 1996 ! »

Je vous invite à retrouver l’interview de Patrick Poivre d'Arvor sur le site de cyberpresse.ca.