Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Patrick Vernet, graveur ouvert à tous vents

La rédaction - 19.04.2017

Edition - Les maisons - Patrick Vernet graveur - gravure tous vents - Valenciennes bibliothèque gravures


Il aimait les voyages, le dépaysement, les horizons lointains... Sinon, il n’aurait pas si bien travaillé pour illustrer Vendredi ou la vie sauvage de Michel Tournier ou mené des recherches sur « La Boudeuse », ce trois-mâts goélette parti à la découverte des peuples de l’eau du monde entier.



On le verra aussi échappé en traits vifs dans Éléments de Survie, Carré d’Aube ou Icare à la mer. Mais c’est entre les murs de son atelier de Saint-Amand — les-Eaux que Patrick Vernet était lui-même, près de sa presse, de ses papiers, de ses encres et de ses plaques, dans le désordre d’une poésie aventureuse qui était sa raison de vivre.

En lui se rejoignaient un technicien hors pair, formé aux Beaux-Arts de Valenciennes et Paris puis aux ateliers Rigal (Hauts-de-Seine), et un homme charmé par les surprises et les découvertes. Graveur expérimental, très ouvert aux inspirations des autres, il a croisé le chemin de bien des auteurs : Arlette Bonnard, François Crozat, Paul Durand, Gérard Franquin, Jean-Claude Götting, Ricardo Montserrat, Bruno Pilorget, Serge Safran, François David, Dominique Sampiero, Michel Rafaelli... Pour des tirages de toutes natures, avec la passion du livre d’art.

Proche de Pierre Vandrotte (sérigraphe à Estrée-Blanche), il a transmis son savoir et sa flamme en tant qu’enseignant puis directeur de l’école d’arts plastiques de Denain, à partir de 1982. 


Revenu d’une exposition de gravures de Braque à Hazebrouck, sur le chemin d’un concert de l’Orchestre national de Lille, il s’effondra en pleine rue, à Denain, un vendredi de mars 2013. À quoi songeait-il, cet infatigable professionnel de 62 ans ? Cela restera un mystère, tant il s’avançait sur tous les fronts.

On sait qu’il était question d’une exposition à Denain ou Saint-Amand-les-Eaux avec des compagnons de route du Valenciennois : Buondelmonte, Beaudelot, Krakowiak. Après sa disparition, premiers hommages à Fresnes-sur-Escaut et Denain. Mais comment ne pas imaginer une rétrospective plus importante ? Dans son cher Valenciennois, à vous de jouer ! 

<

>


 

La bibliothèque de Valenciennes possède des livres, gravures et tirages de Patrick Vernet. Plus d’informations

 

Bruno Vouters

 

 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais