Patti Smith : ceux qui l'aiment prendront le train de sa vie

Clément Solym - 16.04.2015

Edition - Patti Smith - Arthur Rimbaud - musique autobiographie


Avec Just Kids, la première autobiographie de Patti Smith, publiée originellement chez Denoël et reprise chez Folio, le succès était au rendez-vous. En France, la chanteuse a vendu plus de 200.000 exemplaires, traduits par Héloïse Esquié, tous formats confondus. Chance : la suite arrive, et s'appellera M Train. 

 

 

 

 

Après le succès de son premier ouvrage biographie, Patti Smith avait assuré qu'elle voulait faire un prochain livre plus inspiré par la musique. « Je n'ai plus un grand style de vie type rock'n roll, sexe et drogues à raconter. Je pense que j'ai une histoire meilleure. Grâce au rock'n roll, j'ai voyagé dans le monde, travaillé avec mon défunt frère, et le meilleur de tout, j'ai rencontré Fred. Il a changé ma vie de bien des manières, de façon inattendue. Alors j'ai une histoire à raconter. »

 

Selon le Guardian, le livre sortira cet automne, et passera par 18 stations – logique pour une balade en train, mais beaucoup de ces arrêts ressemblent à des cafés. L'un d'entre eux, Café ‘Ino, sert de couverture à l'ouvrage. Tout débute par Greenwich Village, où Patti explique qu'elle « ruminait sur le monde tel qu'il est et tel qu'il était », assure l'éditeur, Pitchfork.  

 

Passé, présent se retrouvent à travers des rencontres musicales et littéraires et bien d'autres, comme Jean Genet, Sylvia Plath, Arthur Rimbaud, et Yukio Mishima. « Tout au long, ce sont des réflexions sur le métier d'écrivain et la création artistique, aux côtés de souvenirs, y compris la vie dans le Michigan avec son mari, le guitariste Fred “Sonic” Smith, dont la mort prématurée fut une perte irrémédiable.  

 

C'était l'été de la mort de Coltrane, l'été de l'amour et des émeutes, quand une rencontre fortuite à Brooklyn guida deux jeunes gens dans la vie de bohème, sur la voie de l'art. Patti Smith et Robert Mapplethorpe avaient vingt ans ; elle deviendrait poète et performeuse, il serait photographe. À cette époque d'intense créativité, les univers de la poésie, du rock and roll et du sexe s'entrechoquent. Le couple fréquente la cour d'Andy Warhol, intègre au Chelsea Hotel une communauté d'artistes et de marginaux hauts en couleur, croise Allen Ginsberg, Janis Joplin, Lou Reed.

Just Kids commence comme une histoire d'amour et finit comme une élégie, brossant un inoubliable instantané du New York des années 1960-1970. 

 

 

retrouver Just Kids en librairie

 

 

 

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.