Payer ses courses avec un tweet : ça marche aussi avec les livres

Clément Solym - 13.12.2011

Edition - Economie - payer - tweet - oeuvres


En cette période de crise mondiale, financièrement douloureuse, où seules les andouilles semblent encore assurées de conserver leur AAA, il est évident que trouver de nouveaux modèles de rémunération ne peut... qu'être payant.

 

Signalons donc l'initiative Pay With A Tweet, qui permet à tout créateur - écrivain, éditeur, musicien, ou artiste de n'importe quel poil, ou encore même aux compagnies de mettre en place une forme de troc social. 

 

Il s'agit tout à la fois de connecter son compte Twitter à la création qui est proposée, en diffusant un message qui permet de faire connaitre l'oeuvre ou l'auteur en question, par le biais d'un petit gazouillis. La méthode est décrite très simplement dans la vidéo ci-dessous :

 

 

 

La valeur d'un livre mesurée par l'audience que l'on peut faire partager ? L'idée est excellente, et plus encore qu'une rémunération sociale, c'est finalement un paiement viral qui s'opère, puisqu'à la suite du Tweet diffusé, tous les folloewers sont potentiellement avertis - et deviennent autant de clients en mesure d'acheter, ou de retweeter le message. 

 

Un système de paiement social et viral, qui complètement bien la communication web, tout en assurant la visibilité du créateur. 

 

En contrepartie, l'internaute à l'origine du tweet pourra recevoir l'oeuvre en l'échange d'un certain nombre de tweets, déterminé au préalable.?

 

Manifestement, plus de 400.000 personnes ont déjà eu recours à cet outil de paiement. Et parfois même pour s'offrir des bières.

 

Finalement, on rejoint quelque chose entre le micro-paiement et le message sponsorisé, avec un peu plus de finesse...