Pays-Bas : une carte unique pour toutes les bibliothèques du pays

Antoine Oury - 26.12.2014

Edition - Bibliothèques - Pays-Bas bibliothèques - carte unique établissement pays - partage des collections


Les bibliothécaires des Pays-Bas sont ravis : dès le mois d'avril 2015, ils proposeront aux usagers une carte de prêt unique pour tous les établissements du pays. Elle permettra d'effectuer des emprunts et des retours dans n'importe quel établissement, mais vise surtout à favoriser le partage des collections entre les bibliothèques.

 


OBA, Openbare Bibliotheek Amsterdam

Openbare Bibliotheek Amsterdam (Shelley Bernstein, CC BY 2.0)

 

 

La carte de bibliothèque nationale était l'un des grands projets de l'année 2014, pour les bibliothèques néerlandaises. De nombreux débats ont eu lieu, particulièrement en cette fin d'année, pour laisser chacun s'exprimer sur cette mesure, qui devrait se concrétiser dès le mois d'avril 2015. Si le premier bénéficiaire semble bien être l'usager, la carte viendrait également « officialiser » la mutualisation des collections entre établissements.

 

En effet, un possesseur pourrait effectuer un retrait dans n'importe quel établissement, et demander l'acheminement d'un document vers sa bibliothèque locale. Pour les retours, le fonctionnement est le même, avec la possibilité de déposer les documents çà et là. 

 

Des critiques se sont tout de même fait entendre, notamment sur les impératifs logistiques et financiers d'un tel réseau national. D'autres professionnels, et certaines administrations ont avancé que la lecture publique était également une politique locale, et qu'une mutualisation excessive pourrait entraîner des frustrations.

 

Une grille tarifaire a été produite, avec différents tarifs, allant de 4,5 € pour une carte simple, sans abonnement, à 68 € pour l'abonnement le plus cher. Les offres varient selon les types de documents, les durées ou le nombre d'emprunts.

 

La carte de bibliothèque nationale devrait être disponible en avril 2015 pour les livres papier, et début 2016 pour tous les documents, y compris les livres numériques. A priori, les autres services des bibliothèques ne devraient pas être compris dans cette offre.

 

Il est possible de suivre la progression du projet sur cette page.