medias

Pays de la Loire : les acteurs du livre se dressent contre l'installation d'Amazon à Montbert

Antoine Oury - 06.11.2020

Edition - Société - pays loire - amazon Montbert - petition amazon


Plusieurs organisations du livre des Pays de la Loire le crient haut et fort « Contre Amazon à Montbert ! Contre Amazon et son monde ! » À l'origine d'une pétition, des représentants du monde du livre, acteurs de la filière du livre et de la lecture en Pays de la Loire tiennent à sensibiliser les citoyens, pour s'opposer à l'implantation d'un entrepôt de 185.000 m2 de la firme à 20 km au sud de Nantes, à Montbert.

Amazon


Alors que les librairies indépendantes, contraintes par la pandémie de fermer leurs portes au public, font plus que jamais face à la concurrence d'Amazon sur le terrain de la vente de livres, la perspective de l'installation d'un entrepôt Amazon à Montbert, au sud de Nantes, ne réjouit pas vraiment le secteur.

Mobilis, pôle de coopération des acteurs du livre en Pays de la Loire, l'ALIP, association des libraires indépendants en Pays de la Loire, Coll.LIBRIS, collectif des éditeurs indépendants en Pays de la Loire, et la Maison Fumetti, lieu nantais dédié à la bande dessinée, ouvrent à tous une pétition réclamant l'abandon de ce projet d'installation.

« Champion menteur, Amazon embarque avec lui ceux qui, fascinés par la réussite commerciale foudroyante de cette multinationale américaine, se laissent abuser par des promesses intenables. Sa nocivité dépasse le seul secteur de la librairie », indique le texte de cette pétition, accessible à cette adresse sur la plateforme Change.org. « Le projet d'implantation de l’entrepôt de 185 000 m2 tel qu’elle est prévue [sic] à 20 km au sud de Nantes, à Montbert est une hérésie : les nocivités environnementales, sociétales, économiques générées par le fonctionnement de ce géant voyou fiscal et commercial ne sont plus à prouver » clament les signataires.
 

Une large opposition au projet


Les acteurs du livre et de la lecture ne sont pas les seuls mobilisés, sur le territoire. Un collectif nommé Stop Amazon 44, qui rassemble 260 élus, militants associatifs et entrepreneurs, a signé une tribune pour alerter les pouvoirs publics. Il réclame notamment « d’agir pour que soient préservés l’emploi, les conditions de travail, le commerce de proximité et que puisse avoir lieu la relocalisation de la production et des services. Cela doit passer par le refus de l’arrivée d’Amazon et de son monde dans nos territoires ».

Johann Boblin, président de la communauté de communes de Grand Lieu, à laquelle est rattachée la ville de Montbert, a promis lors du conseil communautaire de Grand Lieu du 3 novembre dernier que les citoyens auraient leur mot à dire sur ce projet.
 
« Les permis de construire en cours d’instruction ne sont pas rendus publics. Avant la signature de ce permis de construire, il y aura une enquête publique. Les citoyens auront la possibilité de s’exprimer », a-t-il affirmé après l'intervention d'un élu qui critiquait la mise en œuvre du projet.

Grande gagnante du confinement dans le monde entier, la multinationale Amazon a mis en œuvre d'autres projets pour étendre ses possibilités logistiques. Dans le Haut-Rhin, non loin de la commune d’Ensisheim, la firme prévoit ainsi l'installation d'Eurovia 16, entrepôt qui avoisine les 200.000 m2...

via actu.fr, Ouest-France

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
Avec le CA de l'association Libraires du sud, il y a quelques mois, nous avons participé au financement des recours juridiques intentés par une association locale environnementale contre l'installation d'un entrepôt Amazon à côté du Pont du Gard.

Nous pouvons faire plus que des pétitions !!
J'ai vraiment du mal à comprendre tout ce tapage autour d'Amazon et les demi vérités qui sont prises en compte à chaque fois...

Parlons pragmatiquement 5 minutes.



Je lis dans l'article que la construction d'un nouvel entrepôt nuit au commerce de proximité. Pourquoi ? Aujourd'hui si je commande un article sur Amazon je le reçois dans les 48 heures et celui-ci est envoyé une fois sur deux d'Angleterre ou d'Allemagne. Si demain un entrepôt ouvre à 20km de chez moi qu'est-ce que ça change ? au pire le colis sera toujours envoyé depuis l'étranger, au mieux il sera déjà présent dans l'entrepôt d'à côté.



Autant oui je suis d'accord, si un supermarché ouvre dans un village cela se fera au détriment des commerces locaux, autant ici on parle d'une plateforme web. L'implantation n'a absolument rien à voir avec les commerces locaux dans ce cas de figure. Un article qui figure sur le site sera toujours achetable quelle qu'en soit l'origine, la seule différence sera le délai de livraison.



Donc non on ne peut pas dire qu'un entrepôt fait de la concurrence aux commerces français, c'est faux, c'est juste un entrepôt. PAR CONTRE, on peut en effet dire qu'Amazon dans son intégralité fait de la concurrence. Dans ce cas il faudrait purement interdire à Amazon de vendre en France.

A titre de comparaison, Aliexpress l'équivalent chinois commence a implanter des entrepôts en Europe mais cela fait plus de 10 ans qu'ils livrent des dizaines de milliers de colis en France, comme quoi rien ne sert d'avoir des entrepôts sur place pour faire de la concurrence.



Là où je vous rejoins par contre c'est sur l'impact environnemental. Pas parce que c'est Amazon, mais quelle que soit l'entreprise, construire un bâtiment de plusieurs centaines de milliers de mètres carrés n'est pas anodin. Pour être impartial il faudrait réaliser une étude environnementale complexe en calculant l'impact de la construction de cet entrepôt mais aussi en calculant l'impact positif sur "l'économie" de pollution logistique dans le temps. Si mon paquet ne fait que 20kms pour venir chez moi il sera moins polluant qu'un DHL partant d'Allemagne, même si je l'accorde il n'est pas apparu par magie dans l'entrepôt près de chez moi. Encore une fois pragmatisme, bien regarder les deux faces de la médaille.



Au niveau des emplois maintenant c'est mitigé. Un nouvel entrepôt va créer des centaines voir des milliers de nouveaux emplois locaux, donc c'est objectivement une bonne chose, tant que ce sont des emplois humains et que tout n'est pas automatisé. On fait quand même réduire le chômage ici, même si la précarité des emplois en question est un autre débat.



Pour résumer donc, objectivement et pragmatiquement, la construction d'un nouvel entrepôt :

- Créé des emplois et n'en détruit pas, c'est Amazon qui détruit les emplois, pas ses entrepôts.

- A un impact différentiel sur l'environnement. Comme les voitures hybrides qui polluent énormément lors de leur fabrication mais qui ensuite polluent moins à l'usage. Le tout c'est de savoir combien d'années il faut pour que cela devienne rentable.

- Donne de bonnes raisons à l'état de taxer le géant. Autant c'est plus compliqué de taxer une entreprise qui vend depuis l'étranger autant si elle est implantée sur le sol français je pense qu'il y a plus de recours possibles, même si son siège n'est pas en France. Ceci dit je ne suis pas juriste.



Pour conclure, je ne suis pas fanatique d'Amazon ou d'Aliexpress et tout ces géants du commerce, mais je suis client chez eux, comme il m'arrive d'acheter des livres à la FNAC, chez Cultura ou encore dans des petites librairies locales. Ces marketplaces sont juste des outils en plus, permettant d'acheter des choses qu'on ne trouverait pas toujours ailleurs.



Le seul moyen d’empêcher cela, encore une fois pragmatiquement, est donc d’interdire aux marketplaces géantes de vendre en France, car au final l’emplacement de leurs entrepôts n’importe pas tant que ça.

Je ne pense pas que c’est une bataille qui puisse être gagnée ni même qui vaille la peine que certains se donnent, cependant un autre sujet qui mériterait l’attention et le combat de chacun, c’est que ces géant paient leurs impôts chez nous comme la loi les y oblige. Là pas d’autre interprétation possible, c’est la loi.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.