medias

Pearson compte le colonel Kadhafi dans ses actionnaires...

Clément Solym - 01.03.2011

Edition - Société - kadhafi - pearson - investisseur


Que se passe-t-il quand en pleine révolution sociale, sur fond de violences en Lybie, un groupe d'édition se fait pointer que l'un de ses actionnaires n'est autre que la Libyan Investment Authority ? Eh bien... ça ne joue pas vraiment la langue de bois, en fait.

C'est que le groupe anglais Pearson s'est fait rappeler récemment que parmi ses actionnaires, la LIA dispose de 3 % de la société, spécialisée dans l'édition scolaire - mais également éditeur du célèbre Financial Times. Mais sa directrice générale, Marjorie Scardino, qui vient d'annoncer les résultats pour 2010, avec un chiffre d'affaires qui augmente de 8 % et un bénéfice de + 19 %, itou.


Dans le Wall Street Journal, la DG reconnaît que la société « est dans une position terrible ». Mais voilà, dans ce monde de mondialisation, impossible de faire autrement : aujourd'hui les sociétés n'ont pas de contrôle sur les investisseurs qui rejoignent leur capitale.

Marjorie avoue également que la société est assez mal à l'aise, le fonds de la Libyan Investment Authority n'est évidemment pas des plus faciles à assumer en cette période de bouleversements sociaux.

Pearson compte en effet cinq actionnaires, dont la LIA, un fonds d'investissement souverain, créé en 2006 - et dont le mode de fonctionnement ne serait pas des plus clairs. Et évidemment, cette société appartient à la famille Kadhafi.

Alors que les avoirs situés à l'étranger du despote Mouammar Kadhafi ont été gelés, conformément à la décision du gouvernement britannique, la firme Pearson n'a toujours pas donné de réponse sur ce qu'elle ferait de la participation de la LIA.

La participation représente 24,4 millions d'actions, soit 240 millions £. Mais les experts ne savent pas si la décision de gel des actifs sous l'emprise du colonel doit s'appliquer également à Person. De fait, elle est censée concerner toutes les organisations qui sont sur le territoire anglais... (via This is London)


Mise à jour :
Le groupe Pearson vient officiellement de décider le gel des actifs du colonel au sein de sa sociét.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.