Pearson finalise la vente du Financial Times

Julie Torterolo - 02.12.2015

Edition - International - Financial Times - Vente - Pearson


La nouvelle était tombée en juillet dernier : l’éditeur britannique Pearson se délestait du Financial Times, dans lequel il était actionnaire. Le repreneur n’est autre que le japonais Nikkei. Pearson a alors annoncé ce lundi 30 novembre que la vente est désormais « finalisée ». 

 

Three Old Things

(Cuddly Little Owl,CC BY-NC 2.0)

 

 

« Pearson a aujourd’hui finalisé la vente du FT groupe à Nikkei Inc. pour 844 millions £ en cash », pouvait-on lire lundi dans un communiqué du groupe Pearson. Propriétaire du prestigieux quotidien depuis près de 60 ans, l’éditeur britannique avait en effet consenti à céder son prestigieux journal pour la coquette somme de 1,2 milliard d’euros en juillet dernier. L'argent a désormais été versé par Nikkei Inc. 

 

Le groupe japonais ne possède néanmoins pas les parts que Pearson détenait dans The Economist. La vente de ce dernier a néanmoins était actée par le groupe britannique en août dernier : 27,8 % des actions de The Economist seront achetées par la compagnie Exor, et le reste devrait être récupéré par le groupe The Economist. La transaction devrait elle aussi être finalisée au cours de ce quatrième trimestre de 2015. 

 

Pearson s'est allégé de sa presse afin de se concentrer « à 100 % sur le volet éducatif ». L’édition représentant encore 93 % du chiffre d’affaires du groupe britannique, Pearson a d'ailleurs précisé le mois dernier ne pas vouloir vendre pour l’instant ses parts dans la maison Pengouin Random House.