Pearson quitte la distribution, Lucky Luke et Largo Winch à la rue

Clément Solym - 04.10.2012

Edition - International - Pearson - distribution - Canada


C'est un petit souci pour quelques maisons du groupe Media Participations, qui, depuis quelques jours, ne disposent plus de distributeur pour le Québec. La société Diffusion du livre Mirabel, qui se chargeait également de la diffusion pour 50 maisons canadiennes et étrangères, a suivi la ligne de conduite de la maison-mère, Pearson. 

 

 

 

 

DLM est une filiale de ERPI, et se chargeait d'un catalogue en langue française. « Les fonds de distribution de DLM regroupent des ouvrages fort diversifiés, tels que des livres jeunesse et imagerie, d'informatique, de littérature et d'administration spécialisée. DLM est particulièrement reconnue comme le leader de la diffusion de livres de cuisine et de bandes dessinées. Diffusion du livre Mirabel est active dans toutes les régions, tant dans le réseau des librairies que dans celui des grandes surfaces », précise le site de l'éditeur. 

 

Ainsi, plusieurs éditeurs BD de France se retrouvent un brin désemparés, au même titre que d'autres. Contactées par ActuaLitté, les éditions Dupuis expliquent qu'au titre de filiale du groupe Pearson, DLM est en effet victime de la nouvelle tendance. « Pearson a décidé de se recentrer sur l'activité éditoriale, ce qui impliquait la fermeture des services de distribution. Dupuis a désormais jusqu'au 31 décembre pour trouver une société qui pourra se substituer à DLM, et assurer la distribution à compter du 1er janvier 2013. »

 

Une situation où se retrouvera également Dargaud, et d'autres éditeurs, bien entendu.

 

On se souviendra que Marjorie Scardino, âgée de 65 ans, et ancienne directrice du groupe, a décidé de prendre une retraite bien méritée. Elle se retirera à la fin de l'année et sera remplacée par John Fallon, le directeur général de la division éducation internationale de Pearson, depuis 2008, et ancien chef du groupe en Europe, Moyen-Orient et en Afrique. (voir notre actualitté)

 

En octobre 2011, le groupe de librairies Archambault estimait à plus de 2650 le nombre de livres en français venant de l'Europe et du Canada.