Pécresse réfléchit à l'application du 10e mois de bourse

Clément Solym - 13.10.2009

Edition - Société - pécresse - application - dixième


La ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé qu'elle réunirait les présidents d'université pour discuter de la mise en place d'un dixième mois de bourse pour les étudiants effectuant neuf mois et demi à dix mois d'études dans l'année scolaire.

« Le président l'a dit, nous donnerons dix mois de bourse à la rentrée de septembre aux étudiants qui ont effectivement dix mois d'études. Je vais réunir tous les présidents d'université dans les jours qui viennent pour faire avec eux un diagnostic partagé »explique Valérie Pécresse.

Et d'ajouter : « Il y a des étudiants en régions qui commencent l'année beaucoup plus tôt, parce qu'il y a un nouveau plan que j'ai mis en place, pour aider à réussir en licence, avec des stages de prérentrée, avec du tutorat. Donc, c'est vrai que l'année s'est allongée avec le plan Réussir en licence ».

Poursuivant son idée la ministre a indiqué : « On va faire un état des lieux. Mais c'est vrai aussi qu'il y a des universités qui continuent de faire leur rentrée le 10 octobre, avec une fin d'année universitaire fin mai » ajoutant « quand on fait huit mois et demi d'études, on a neuf mois de bourse, quand on fait neuf mois et demi ou dix mois d'études, on a dix mois de bourse. C'est la logique du président de la République, je pense qu'elle est juste ».

L'AFP révèle que l'organisation étudiante Unef n'est pas convaincue par ces déclarations et demande à la ministre des « garanties » et une mise en place « dès cette année universitaire ». Expliquant l'inquiétude de l'Unef, son président indique notamment : « Rien ne semble avoir été prévu dans le projet de loi de finances pour dégager les 155 millions d'euros supplémentaires nécessaires à la mise en place de cet engagement présidentiel ».