Pédophilie : Amazon supprime certains livres de Gabriel Matzneff

Nicolas Gary - 06.01.2020

Edition - Société - Gabriel Matzneff - Amazon supprimer livres - pédophilie Matzneff livres


« Les passions schismatiques », sous-titre du livre Les moins de seize ans, publié originellement aux éditions Julliard, vient d’être retiré de la vente. Réédité en janvier 2005 par Léo Scheer, l’ouvrage vient de disparaître de chez Amazon. Pourtant, l’ouvrage était épuisé, et indisponible à la vente. Mais d’autres ouvrages ont également disparu de chez le marchand.


Gabriel Matzneff
 

Les associations qui demandaient le retrait des œuvres de l’écrivain Gabriel Matzneff pourraient être partiellement exaucées. Si nombre des anciens titres de l’auteur sont épuisés — ou commercialisés uniquement d’occasion — les nouveautés restent encore bel et bien présentes dans les étals. 

Son dernier ouvrage, paru chez Gallimard mi-novembre 2019, L’Amante de l’Arsenal, est en stock, à portée de clic. 

Ce que ActuaLitté a en revanche pu constater, c’est la disparition pure et simple de certains titres sur Amazon.fr. Ainsi, Les moins de seize ans, essai particulièrement controversé, a été supprimé. C’est dans cet ouvrage que Matzneff dépeint ses passions et sa fougueuse envie de frayer avec des garçons ou filles, qu’importe, pourvu qu’ils aient moins de 16 ans. 

Il en va de même pour La prunelle de mes yeux, dont Vanessa Springora, l’autrice à l’origine du scandale autour de l’écrivain, compterait parmi les inspiratrices. « On y voit un libertin renoncer à sa vie dissolue, pécheresse, et, grâce à l’amour d’une jeune fille, se transformer en ce qu’il croyait ne plus jamais pouvoir être : un amant fidèle, irréprochable », raconte l’édition Folio. L’ouvrage était dédié, entre autres, à Christophe Girard, actuellement conseiller culture d'Anne Hidalgo.

Mais là encore, que ce soit en grand format ou poche, aucune des deux éditions n’est commercialisée chez Amazon — alors même que le titre occupait les hauts du classement en littérature voilà quelques jours, comme nous avons pu le constater. On peut en revanche retrouver des versions numériques de ces titres commercialisées sur d'autres sites marchands.

À cette heure, Antoine Gallimard, son dernier éditeur, n’a pas retourné nos demandes de commentaires. Amazon a été contacté pour obtenir une explication à ces disparitions.
 

Couper les ponts


On apprend également d’Étienne Gernelle, patron du magazine Le Point, où Matzneff n’officiait cependant plus, allait supprimer sa chronique. « Techniquement, il ne fait plus de chroniques au Point. Il nous a écrit début décembre pour dire qu’il arrêtait. C’est lui qui l’a décidé. Il savait probablement que le livre de Vanessa Springora allait sortir », indiquait-il au micro de Frédéric Martel, sur France Culture.

Une autre déconvenue, plus attendue : celle de la suppression très probable de l’allocation versée par le Centre national du livre. Alors qu’une enquête pour viols sur mineurs a été ouverte, le président de l’établissement dévoilait que 160.000 € ont été versés à l’auteur depuis 2002. 

À l’époque, une bourse d’écriture lui avait été refusée, et Matzneff aurait alors joué des pieds et des mains, pour qu’on intervienne en sa faveur. C’est alors que lui aurait été accordée l'allocation exceptionnelle. Franck Riester doit encore se prononcer cette semaine sur le sujet.

Tout a commencé avec la sortie du livre de Vanessa Springora, Le Consentement, qui dénonce l’influence et la relation qu’elle a pu entretenir avec Matzneff. Ce dernier a récemment affirmé qu’il ne lirait pas le livre, parce qu’il « trace de moi un portrait dénigreur, hostile, viré au noir, destiné à me nuire, à me détruire, où, utilisant un pesant vocabulaire psychanalytique, elle tente de faire de moi un pervers, un manipulateur, un prédateur, un salaud ».


Commentaires
Il ne reste plus qu'à censurer Gide, Montherlant, Peyrefitte, Duvert, Duras (l'Amant), Colette (Le Blé en Herbe), Christiane Rochefort, Tournier...



Allez, pour juin, on fait sauter le Nobel de Gide, lui qui jouait à touche pipi avec les gamins. Et à la rentrée littéraire, on brûle Jones-Gorlin en direct chez Hanouna vampire
Je propose que l'on demande au grand Yaka de castrer Gabi avec un sécateur rouillé et de lui enfoncer un tisonnier chauffé à blanc dans l'anus ! Après on lui fera bouffer toutes les crottes de chien du parc Saint-Cloud !
Gallimard arrête la commercialisation des livres de Matzneff.

"La souffrance exprimée par Madame Vanessa Springora dans +Le Consentement+, fait entendre une parole dont la force justifie cette mesure exceptionnelle", affirme dans un communiqué la maison d'édition qui publiait le journal de Gabriel Matzneff depuis 1990.

Enfin !!!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.