Pendant 200 ans, une erreur sur le premier mot de Beowulf

Antoine Oury - 07.11.2013

Edition - International - Beowulf - frères Grimm - erreur interprétation


Beowulf fait partie de ces oeuvres dont on croyait avoir décelé tous les secrets : manque de chance, et sérieux coup à l'ego, il s'avère que tout le monde s'est joyeusement fourvoyé... sur le sens du premier mot de ce poème épique. La raison est à chercher du côté d'une étude d'un des deux frères Grimm, qui aurait mal interprété le mot « Hwt ».

 


La première page du Beowulf dans l'unique manuscrit à l'avoir transmis, le Cotton Vitellius (Xe siècle)

(Wikipedia, Domaine public)

 

 

En 1837, le frère Grimm expliquait par écrit que « Hwt » ou « Hwæt » était une simple interjection, et les traducteurs lui ont emboîté le pas, jusqu'à notre époque. Ainsi, le mot a été traduit par « So », « Lo! » ou « Hear me ! », en français, « Écoutez-moi » ou « Prêtez attention ».

 

Or, George Walkden, spécialiste en linguistique de l'université de Manchester, annonce avoir découvert la véritable signification du mot, qui change quelque peu l'appréciation habituelle de la première phrase. « Hwt » serait simplement la forme archaïque de « How », transformant la phrase en exclamation.

 

Ainsi, la version traduite par Léon Botkine (1877), annonce :

Eh quoi1! nous avons entendu parler de la valeur des rois qui gouvernèrent jadis les Danois des Lances et de l'héroïsme dont firent preuve ces princes ! 

mais devrait être rectifiée ainsi :

Combien avons-nous entendu parler de la valeur des rois qui gouvernèrent jadis les Danois des Lances et de l'héroïsme dont firent preuve ces princes ! 

Le changement n'est pas des plus spectaculaires, mais ajoute tout de même une petite nuance : « Bien que nous ne considérions ici qu'un seul mot, la véritable signification de ce vers est à chercher du côté de la biographie. Cela nous fait réaliser quelle importance l'auteur attachait à l'histoire de sa communauté », explique Walkden.