Pendant un an, le Washington Post a publié des meilleures ventes erronées

Antoine Oury - 30.07.2019

Edition - International - meilleures ventes livres - washington post amazon - livres ventes


Les listes de meilleures ventes de livres sont des petites habitudes au sein de la presse américaine, aussi bien pour les amateurs de livres que pour ceux d'économie. Le Washington Post pensait bien faire et gagner en précision en incluant aux données de NPD Bookscan celles d'Amazon — Jeff Bezos étant propriétaire du journal depuis 2013. Sauf que des problèmes techniques ont faussé les résultats depuis... mai 2018.

The Washington Post
(F Delventhal, CC BY 2.0)


Difficile aveu de la part de l'équipe du Washington Post : ce 26 juillet, un court billet annonce une erreur de taille dans les listes des meilleures ventes des 12 derniers mois, excusez du peu. En août 2013, Jeff Bezos, grand patron d'Amazon, s'était offert le quotidien publié depuis 1877, promettant de redresser la situation économique difficile du journal historique.

Quelques années plus tard, le Post est toujours là, et permet selon ses détracteurs de peser dans la bataille qui oppose de temps à autre Donald Trump à Jeff Bezos, pas vraiment en odeur de sainteté auprès du président américain.

Même si Bezos avait promis que le Post et Amazon resteraient distincts, quelques liens d'affiliation vers la plateforme de vente avaient rapidement fait leur apparition... L'utilisation des données d'Amazon pour les listes des meilleures ventes du Washington Post avait toutefois un intérêt : le cybermarchand restant très secret sur ses chiffres, la colonne offrait une possibilité inédite de croiser les chiffres « officiels » avec ceux d'Amazon.
 

Un calcul révolutionnaire


Deux sources présidaient donc la constitution de ces meilleures ventes : NPD Bookscan, d'une part, la référence pour le monde du livre outre-Atlantique, et Amazon. À partir de février 2018, le Post a mis en place cette nouvelle méthode de calcul : seulement, seules les listes des meilleures ventes des trois premiers mois se sont avérées correctes.

À partir du mois de mai 2018, « le programme qui réunissait les deux jeux de données a commencé à produire des erreurs substantielles, par intermittence, qui ont rendu les listes fausses », explique l'article du Washington Post. À partir de décembre 2018, les résultats sont devenus pires encore : la meilleure vente était systématiquement supprimée par le programme, suite à un changement dans l'un des deux jeux de données.
 
Il aura fallu plus d'un an pour que les défaillances soient identifiées : ce n'est qu'en juin 2019 que la situation est revenue à la normale, confie le Washington Post, qui promet désormais que les meilleures ventes seront scrupuleusement vérifiées par un œil humain avant publication.

Ce n'est pas la première fois qu'un algorithme fait défaut à Amazon, mais des erreurs d'une telle ampleur, au sein du Post, constituent une première pour Jeff Bezos et ses techniciens.


via The Digital Reader


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.