Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Penguin Books India retire un livre sur l'hindouisme publié en 2011

Antoine Oury - 12.02.2014

Edition - International - Inde - hindouisme - religion


Publié en 2011 par Penguin Books India, The Hindus : An Alternative History n'avait pas vraiment convaincu les hindouistes eux-mêmes, qui ont rapidement crié au scandale. Une plainte a été déposée fin 2011 par sept individus mécontents, tandis que des groupes de pression s'organisaient sur le Web ou dans la rue. Finalement, le tribunal de Delhi leur a donné raison, et Penguin se voit contraint de rappeler le livre.

 

 

 

 

L'ouvrage est signé par la professeure Wendy Doniger, qui fournissait son point de vue et le fruit de ses recherches sur l'hindouisme. Des groupes nationalistes et des croyants se sont soulevés contre la diffusion du livre, et ont finalement obtenu gain de cause. Ils reprochaient à l'ouvrage des « hérésies et des erreurs factuelles », ainsi que la dénonciation des « dieux de l'hindouisme et des combattants pour la liberté en Inde ».

 

C'est donc d'une interdiction formelle qu'écope le livre, avec des reproches qui portent notamment sur sa description du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), la principale organisation nationaliste hindouiste du pays et celle du Bharatiya Janata Party, premier parti d'opposition indien. L'auteure aurait ainsi présenté le RSS comme responsable de l'assassinat de Mahatma Gandhi, malgré une notice judiciaire le mettant hors de cause.

 

L'éditeur Penguin n'a pas réagi à cette demande de retrait, si ce n'est en confirmant à la justice indienne que cela serait fait. L'auteure Wendy Doniger a publié une déclaration en guise de réponse « à toutes les demandes d'interviews » reçues suite au retrait de son livre.

« J'ai été, bien entendu, en colère et déçue de voir une telle chose se produire, et je suis très troublée sur ce que cela annonce pour la liberté d'expression en Inde, et, plus inquiétant encore, sur le durcissement politique. Et, en tant que fille d'un éditeur, je grimace à l'idée que les livres en circulation (à moins que les gens ne les achètent suite à tout ce brouhaha) soient retirés. 

 

Mais je ne jette pas la faute sur Penguin Books India. D'autres éditeurs ont pu retirer des livres de façon plus discrète, sans les efforts que Penguin a fournis pour sauver mon livre. Penguin India a publié l'ouvrage en sachant qu'il attirerait la colère des foules fanatiques de l'hindouïté, et ils l'ont défendu devant la Cour pendant 4 ans, au civil et au pénal. »

L'auteure cite également un des griefs des opposants de l'ouvrage, selon lequel, en replaçant l'écriture du Ramayana dans un contexte historique, l'auteure a heurté la religion de millions d'hindouistes, en sous-entendant qu'elle était oeuvre de fiction.