medias

Penguin Random House : 3,3 % de recul au 1er semestre 2018

Clément Solym - 30.08.2018

Edition - Economie - Penguin Random House - résultats financiers 2018 - premier semestre PRH


Après un premier quadrimestre fulgurant, le groupe Berteslmann poursuit sur sa lancée. Sur les quatre premiers mois de l’année, il enregistrait un bénéfice confortable, pour 3,99 milliards € de chiffre d’affaires. Le premier semestre est cependant un peu en deçà de ces résultats.


Penguin Random House - London Book Fair 2016
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

La période estivale n’est jamais propice, mais Bertelsmann affiche tout de même une belle santé de janvier à juin 2018. Le groupe affiche 501 millions € de bénéfice, soit un recul de 0,2 %. 

 

Avec 8,24 milliards € de chiffre d’affaires, soit 1,27 % de progression, le groupe est tout de même très satisfait. Thomas Rabe, le grand patron, souligne qu’en dépit des incertitudes liées au Brexit, ou le différend commercial entre les États-Unis et la Chine, « nous sommes convaincus que nous atteindrons nos objectifs pour l’année entière ».

 

Le bénéfice net dépassera le milliard d’euros sur 2018, comme prévu, que les actionnaires se rassurent. 

 

Du côté de Penguin Random House, le gigantesque groupe éditorial, l’immense succès du roman cosigné par Bill Clinton et James Patterson a fait les beaux jours de l’éditeur. 

 

En raison du taux de change, PRH enregistre cependant une baisse des ventes et des bénéfices. Le groupe affiche tout de même près de 1,482 milliard € de chiffre d’affaires – en baisse de 3,3 %, contre 1,532 milliard € en 2017. Le bénéfice chute de 206 à 171 millions €.

 

La forte croissance du format audio pousse fortement le groupe, bien que l’EBITDA opérationnel a diminué de 17 %, à 171 millions €. 

 

PRH affirme avoir continué d’optimiser ses chaînes d’approvisionnement au détail et de travailler plus encore dans ses relations directes avec les lecteurs. L’acquisition de Rodale Books au États-Unis et de Hind Pocket Books, spécialiste du format poche en Inde, montrent la poursuite des développements internationaux. 

 

Penguin Random House ouvre une maison
d'édition avec le rappeur Stormzy

 

Mais PRH reste une machine à best-seller : 178 titres aux USA ont été classés dans la liste établie par le New York Times, et 41 % des meilleures ventes du Sunday Times au Royaume-Uni sont issus du groupe. Outre-Manche, les derniers livres de Yuval Noah Harari et Jojo Moyes ont particulièrement bien marché.

 

Côté Espagne, Penguin Random House Grupo Editorial poursuit l’intégration de Edicions B. La croissance de l’audiolivre se poursuit, compensant les effets néfastes du mauvais marché d’Amérique latine. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.