"Le numérique a permis aux éditeurs de se connecter directement, plus efficacement avec les clients."

Julie Torterolo - 22.06.2015

Edition - Economie - Penguin Random House - Yale Publishing course - Nihar Malaviya


Nihar Malaviya, vice-président exécutif et chef de l’exploitation de la maison d’édition Penguin Random House US, l’affirme d’emblée : l’éditeur tient toujours un rôle central en tant que prescripteur de contenu, et ce, malgré l’évolution rapide de la technologie numérique et la montée des ebooks.

 

Penguin

Nicola Jones, CC BY ND 2.0

 

À quelques semaines de la « Yale Publishing course », rencontre majeure entre les leaders de l’industrie de l’édition pour parler de l’évolution du secteur à l’ère numérique, la grande maison d’édition apporte son point de vue sur cette transformation. Une volonté revient sans cesse : un lien plus direct avec les consommateurs.

 

Penguin Random House est né en 2013 de la fusion de Peinguin Group et Random House. Elle pèse aujourd’hui plusieurs milliards de dollars et demeure une des seules capables de concurrencer Amazon à ce jour. Ainsi, pour Nihar Malviya, il est essentiel de favoriser un dialogue entre la maison et les consommateurs. L’objectif ? Mieux comprendre, connaître les acheteurs, et pouvoir davantage les cibler.

 

Une manœuvre rendue possible avec l’avènement du numérique. Le vice-président veut ainsi changer « le monologue » auquel les éditeurs étaient contraints.

 

« Ce nouveau dialogue n’est pas forcément pour vendre directement des livres au consommateur, mais, davantage pour en apprendre plus à leur sujet, ce qui compte pour eux en tant que lecteur » explique-t-il ? Qu’est qui va changer concrètement pour la firme ? L’objectif est clair : la maison va prendre en compte les futurs acheteurs de manière explicite, aussi bien dans la démarche marketing que dans le design et le « packaging » du livre.

 

C’est avec enthousiasme que Niher Malviya explique que cela s’inscrit également dans une volonté de mieux servir leurs auteurs. Pour lui, toute cette démarche n’est pas seulement due à l’évolution du numérique, mais également à « un aspect de l’entreprise qui change au fil du temps ». Un élan de modernité pour le monde de l’édition. (Via Bookbusinessmag)