medias

Penguin s'engage dans l'Impression à la demande avec ODB

Clément Solym - 30.01.2013

Edition - Les maisons - impression à la demande - Penguin - livers épuisés


Le groupe Penguin USA vient de rejoindre la société On Demand Books, qui propose les services de ses imprimantes, les Espresso Book Machine. Le projet est de rendre disponibles au travers d'un canal de ventes nouveau certains titres du catalogue au détail.

 

 

 

 

Doug Whiteman, vice-président des Business Operations, explique qu'il s'agit là d'un projet de renouveau pour les écrivains et les lecteurs. En s'appuyant sur le canal de On Demande Books, l'éditeur compte étendre plus largement la diffusion de ses oeuvres. 

 

Les EBM sont des appareils permettant de réaliser des livres de taille standard et de les imprimer depuis un fichier numérique en quelques minutes. On obtient alors un livre de poche de bonne qualité. Le client achète alors un ouvrage qui n'est pas disponible immédiatement en stock, voire pourrait être épuisé, et ce, d'un seul coup de pouce sur un bouton.

 

Mais encore faut-il que le libraire soit équipé d'une de ces machines et que les éditeurs mettent à disposition les fichiers nécessaires pour réaliser l'impression. 

 

« Nous sommes ravis que Penguin ait rejoint notre programme et nous pouvons maintenant offrir tout à la fois à nos actuels détaillants et nos futurs partenaires de vente au détail, une quantité de livres massive. Penguin est un fonds d'édition riche et diversifié que les magasins ne peuvent pas tous avoir en stock, et avec la technologie brevetée EBM, on permettra désormais aux détaillants de les proposer à leurs clients », assure Dane Neller, PDG de ODB.

 

Penguin suivra le cursus classique, et enverra ses fichiers dans la base de données de ODB qui compte aujourd'hui plus de 7 millions de références. Le tout est crypté pour assurer une sécurisation maximale et le tout est disponible pour les acteurs qui vendent les ouvrages, dans le réseau ODB. 

 

Un canal de ventes pour les éditeurs supplémentaires, qui augmente considérablement la disponibilité des oeuvres dans les librairies physiques, sans avoir à recourir à un stockage coûteux. Et le chiffre d'affaires des librairies pourrait profiter largement de cette technologie. En outre, les EBM sont disponibles dans des bibliothèques, pour assurer un accès dans les mêmes conditions, aux livres. 

 

Le tout avec un concept qui revendique un respect de l'environnement, en supprimant le pilon pour les livres retournés, parce qu'invendus... (via Penguin)

 

Si sur le principe, la commercialisation nouvelle des oeuvres ne pose pas de réel problème, l'éditeur n'a pas communiqué sur le nombre de titres qui seront concernés par cette nouvelle forme de vente. De même, il n'est pas précisé si les auteurs ont été consultés, alors que le principe de l'impression à la demande implique pourtant que les contrats soient revus, ne serait-ce qu'avec un avenant...

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.