Penguin supprime maintenant les audiobooks d'OverDrive

Clément Solym - 20.01.2012

Edition - Bibliothèques - Penguin - Amazon - Audiobook


Après le « j'arrête le prêt de livres numériques aux bibliothèques, puis finalement non, enfin pas complètement » (voir notre actualitté), la maison d'édition Penguin a décidé de s'attaquer aux audiobooks. Encore et toujours à cause de la peur du piratage, mais surtout pour limiter la casse sur les ventes.

 

Penguin qui mettait à disposition des livres numériques pour les prêts en bibliothèques, s'était finalement ravisé, avait restreint les conditions de lecture (pas de Kindle), puis indiqué qu'aucun livre publié après mi-novembre ne serait disponible en prêt, avant de changer du tout au tout de position. Soit.

C'est au tour des livres audio de faire les frais de cette politique de restriction. Penguin enlèvera de son catalogue les audiobooks publiés après le 14 novembre. Le reste de son catalogue reste ouvert aux bibliothèques qui souhaite les mettre à disposition des abonnés mais pour les nouveautés, niet.

Et l'argument n'a pas changé, il s'agit de protéger les auteurs contre le piratage.

Pour l'heure, la seule réaction de David Burleigh, porte-parole de OverDrive, a été d'expliquer que les partenaires disposent de toutes les informations dont la société est détentrice, ont été transmises.

« Ce changement n'affecte en rien les titres Penguin Audiobooks actuellement dans le catalogue de votre bibliothèque. Celle-ci sera en mesure d'acheter des exemplaires supplémentaires de titres sortis avant le 14/11/2011. Toutefois, les titres publiés après cette date et les nouvelles versions ne seront pas disponibles, suite aux demandes de l'éditeur. » 

La stratégie est en fait plus vicieuse. Penguin n'espère-t-il pas ainsi forcer les gens à s'intéresser plutôt, à la version papier ou numérique d'un livre et surtout l'acheter, plutôt que de le mettre à disposition des bibliothèques en audiobook.

 

Une étrange coïncidence, alors qu'un autre éditeur de livres audio avait lui aussi décider de limiter son offre, en ne proposant plus d'audiobooks parus après le 31 janvier. Il s'agit d'AudienceAudio (dont le propriétaire est... Amazon). Ces titres sont cependant disponibles, comprendre disponbibles à l'achat, sur le site Audible.com.

Le prix d'un audiobook reste cher, d'où l'intérêt d'aller le louer en bibliothèque. Empêcher sa consultation en bibliothèque et le proposer à un prix imbattable, environ 15 dollars : jackpot. C'est sûr qu'en termes de marketing c'est imparable...