Période de crise : sexe et livres tentent les Américains

Clément Solym - 02.02.2010

Edition - Société - période - crise - sexe


Comment les Américains passent-ils leur temps libre en ces périodes qui continuent d'être douloureuses pour l'économie ? Simple. Ils lisent. Car si les réductions de dépenses semblent prédominer, les Américains sont bien décidés à ne pas vivre sans livres.

Un sondage réalisé en ligne montre que les 3/4 des adultes interrogés sacrifieraient sorties au resto, cinéma ou même shopping pour les besoins du foyer, mais qu'ils ne résisteraient pas à acheter des livres. En somme, les distractions se décomposent comme suit :
  • Restaurant : 11 %
  • Shopping : 7 %
  • Vacances : 4 %
  • Cinéma : 3 %
Mais le livre, lui, pour les 3000 personnes interrogées ne manque pas d'air. « La récession a souligné la nécessité de faire des économies, de se modérer et ne pas céder à la tentation, mais nous avons remarqué un retour aux plaisirs simples », explique Michelle Renaud, cadre supérieur de chez Harlequin Entreprises Limited, qui a commandé ce sondage.

L'étude portait avant tout sur la manière dont les personnes dépensent leur argent, mais également la manière dont ils réagissent à la tentation et dans quelle mesure ils y succomberaient.

Le sexe, on s'en doute, aura été la réponse et la tentation principale de 50 % des hommes, tandis que pour les femmes, la nourriture a été privilégiée à 56 %. Toujours dans ce domaine, 50 % des hommes pensent qu'il est inoffensif de convoiter quelqu'un d'autre que leur partenaire, contre 33 % des femmes qui sont d'accord avec eux.

« Notre sondage a également révélé qu'une femme sur cinq et presque étonnamment, 43 % des hommes, ont été tentés par un petit écart avec un ami proche », ajoute l'étude.

Niveau professionnel, la crise aura eu un impact sur les comportements, puisque 48 % des gens ont admis qu'ils avaient furtivement jeté un coup d'oeil sur la feuille de salaire d'un collègue. Et 15 % des hommes et 10 % des femmes admettent avoir sabordé le boulot d'un collègue.