Perseus Group cède son activité de distribution à Ingram

Clément Solym - 04.03.2016

Edition - Economie - Perseus Group - Hachette Boog Group - Ingram Industries


Près d’un an et demi après la première tentative de rachat, le groupe Hachette Book a finalement concrétisé la vente. Le groupe Perseus, éditeur indépendant, passera dans le giron de la structure américaine. D’un côté, donc, HBG va acquérir le pôle éditorial, mais restait encore à savoir ce qu’il adviendrait de la distribution. Sans surprise, c’est Ingram qui vient de se porter acquéreur. 

 

Perseus Book Group - Frankfurt Buchmesse 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

« Ce fut pour moi une grande déception quand en juin 2014 nous avons dû renoncer à l’acquisition de Perseus, car la complémentarité de ce groupe avec HBG était évidente », assurait le PDG Arnaud Nourry. Il aura donc fallu attendre le 1er mars 2015 pour que l’accord soit trouvé avec le fonds d’investissement Centre Lane Partners, qui avait acquis Perseus entre-temps. 

 

En juin 2014, il était déjà envisagé que Ingram Content Group, distributeur qui fournit quelque 38.000 revendeurs, bibliothèques et autres partenaires, avec 30.000 éditeurs de toutes tailles à travers le monde, soit le repreneur de l’activité de distribution. 

 

C’était cependant sans compter sur l’intervention d’éditeurs distribués par Perseus, qui ne voyaient pas le départ vers ICG d’un bon œil. Plus de 400 éditeurs indépendants se retrouvaient contraints de suivre le mouvement, et pas vraiment de plein gré. Pas besoin de calcul pour conclure que Ingram devenait alors, avec l’acquisition des services de distribution de Perseus, l’un des plus importants distributeurs de livres outre-Atlantique.

 

Si la vente de 2014 avait échoué, il semble d’ailleurs que ce soit du côté d’Ingram que l’on ait rencontré des problèmes. Mais aucune information n’avait fuité, permettant de mieux comprendre les raisons de cet échec. 

 

Mêmes joueurs jouent encore

 

Ce 3 mars, on apprend toutefois que, dans la foulée de l’accord passé avec Hachette Book Group, Ingram deviendra le propriétaire de la branche distribution de Perseus. La question est plus sensible encore puisque ce sont désormais 600 éditeurs indépendants que Perseus comptait en distribution – pour un chiffre d’affaires de 300 millions $. 

 

« L’engagement des éditeurs indépendants a permis à notre société de construire le service professionnel leader dans le secteur de l’industrie », assure David Steinberger, PDG de Perseus. « Nous sommes donc très heureux d’avoir trouvé un foyer pour le long terme à cette entreprise, avec Ingram, une société qui a une réputation d’excellence de longue date. »

 

L’actuel PDG quittera par ailleurs ses fonctions une fois que la vente sera définitivement opérée, pour la partie éditoriale, comme pour la distribution. 

 

De son côté, John Ingram, PDG de Ingram Industries, voit dans cet investissement « une acquisition importante pour nous parce que notre centre de gravité se déplace, de grossiste vers une société axée sur les services aux éditeurs ». (via Wall Street Journal)

 

Dernièrement, Ingram avait en effet communiqué le rachat de la société Aer.io, un service proposé aux éditeurs, auteurs et libraires pour la promotion les livres électroniques et des livres papier auprès des lecteurs directement via leurs sites, blog et réseaux sociaux. Les deux sociétés combinées, cela permettra d’allier une présence sur les réseaux sociaux et le catalogue de la maison d’édition Ingram.