Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Personne n'avait compris : Stephenie Meyer ne dénigrait pas Twilight

Cécile Mazin - 19.08.2013

Edition - International - Stephenie Meyer - Twlight - Bella et Edward


Peut-être que la maman du vampire végétarien a parlé un peu trop hâtivement, oubliant de tournant sa langue entre ses canines. En affirmant qu'elle en avait fini avec Twilight, et qu'elle n'attendait plus que de tuer tout le monde, Stephenie Meyer a déclenché une réaction en chaîne de type nucléaire. 

 

 

 

 

 

Il a fallu tout le poids du site officiel de l'écrivaine pour tenter de renverser la vapeur de cette déclaration. Et pour ce faire, tout bon communicant vous confirmera qu'il faut démentir. Et surtout, insister sur le fait que les mots ont été sortis de leur contexte par le journaliste qui les a rapportés. Ensuite, il suffit de détourner le sens des mots, en expliquant que jamais vous ne dénigreriez votre oeuvre, parce que vous parliez des critiques négatives qui ont fleuri au fil des années. 

 

Promettez ensuite que vous faites votre possible pour tenter de rester indifférente, et surtout, jouez sur le pathos. « Quand je dis que Twilight est devenu quelque chose de négatif pour moi, je parle de cette antipathie quasi omniprésente autour de Twilight. Et je ne me plains pas, pas plus que je ne trouve cela injuste : je comprends tout à fait, et j'éprouve une certaine empathie pour ce comportement. Je dis simplement que Twilight n'est plus l'asile sûr et positif qu'il fut pour moi autrefois. »

 

Enfin, le plus simple, pour éviter l'écueil du passé et des oeuvres anciennes, c'est de valoriser le présent - en l'occurrence la tournée promotionnelle pour Austenland, son film inspiré des univers de Jane Austen. Très féminin et très romance, dans une Angleterre très policée. Meyer se plaint de ce que ses propos ont été raccourcis à outrance, mais il faut la comprendre : après tout, depuis qu'elle a annoncé la fin de la saga Twilight, après que son cinquième livre a été diffusé sur la toile, c'est comme si elle n'avait plus rien fait. Les questions sont toujours les mêmes, revenant sur une possible suite à Twilight.

 

À moins que ce ne soit pour s'assurer qu'elle ne recommencera réellement pas ?