Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Perspectives de grèves dans les entrepôts Amazon d'Allemagne

Nicolas Gary - 25.11.2013

Edition - International - grèves - Amazon - Allemagne


Le syndicat Union Verdi se prépare à renforcer le mouvement de grève qui frappe actuellement les entrepôts logistiques d'Amazon. Il s'agit de faire pression plus fortement encore sur le cybermarchand. Le conflit social porte sur les salaires, d'un côté, et les conditions de travail, de l'autre, rapporte l'agence Reuters.

 

 

SLU Center

Will Merydith, CC BY SA 2.0

 

 

Les travailleurs des centres de Bad Hersfeld et de Leipzig ont prévu au moins une journée de protestation ce 25 novembre, dans la continuité des différentes grèves ponctuelles lancées depuis le début de l'année. Le syndicat espère contraindre la firme américaine à accepter la convention collective qui concerne les emplois de vente à distance et de la vente au détail. Des approches qui sont évidemment plus favorables, en regard des contrats actuellement proposés aux salariés.

 

De son côté, la firme affirme que les personnels de Bad Hersfeld et Leipzig perçoivent un salaire supérieur à la moyenne en vigueur dans l'industrie. Mais pas question d'accepter cette réponse, pour le syndicat, qui prévoit d'étendre des actions dans d'autres centres logistiques, durant la période des fêtes, sont à l'étude. 

 

« Et nous allons nous concentrer sur les jours qui pourront être particulièrement perturbants pour l'entreprise », assure Stefanie Nutzenberger, de L'union Verdi. On pense aux quelques journées qui précédent le jour de Noël : l'an passé, le 16 décembre, 3,9 millions de commandes ont été passées, et le lendemain, 2,7 millions de plus. 

 

Heiner Reiman, du syndicat Verdi, prenait la parole début octobre, et ne disait pas autre chose : « Si j'étais Amazon, je ne m'attendrais pas à pouvoir réaliser toutes les livraisons des clients dans les temps pour Noël. » 

 

Sur l'ensemble du territoire allemand, Amazon compte 9000 personnes, et ses ventes ont augmenté de près de 21 % sur l'année 2013, avec 8,7 milliards $ estimés, soit un tiers du chiffre d'affaires réalisé outre-Atlantique. « Jusqu'à présent, l'action de grève de Verdi n'a pas eu d'impact sur les livraisons de nos clients », promet un porte-parole du groupe, Stefan Rupp. 

 

Il ajoute par ailleurs qu'Amazon ne voit aucune amélioration de ses conditions salariales dans le choix des conventions collectives demandées par Verdi.