Peter Handke et #MeToo : deux membres du comité Nobel démissionnent

Antoine Oury - 03.12.2019

Edition - Société - nobel Peter Handke - Peter Handke Serbie - Peter Handke polemique


L'Académie suédoise et le comité Nobel ne sont pas encore sortis des polémiques : après l'annonce du Prix Nobel de Littérature 2019 décerné à Peter Handke, les critiques avaient fusé. L'auteur s'était fait remarquer par des prises de position en faveur des Serbes et de leur président Slobodan Milošević, durant la guerre des Balkans, notamment. Deux membres du comité Nobel ont annoncé leur démission à l'Académie suédoise, ne souhaitant pas être associés au choix de Peter Handke ou déplorant les suites données au scandale #MeToo.

ALFRED NOBEL
(photo d'illustration, Solis Invicti, CC BY 2.0)


Le jeudi 10 octobre dernier, Peter Handke faisait partie des deux noms annoncés par le comité Nobel de littérature de l'Académie suédoise : il devenait ainsi le lauréat du Prix Nobel de Littérature 2019, le comité saluant une œuvre prenant en compte « l’ensemble et la spécificité de l’expérience humaine ». L'auteure Olga Tokarczuk avait reçu pour sa part le Prix Nobel pour l'année 2018, après l'interruption provoquée par le scandale #MeToo.

Deux membres du comité Nobel viennent de faire savoir à l'Académie leur démission, rapporte l'AFP : Kristoffer Leandoer et Gun-Britt Sundström, nommés pour deux ans au sein de l'institution, préfèrent ainsi prendre leurs distances. Et ce, une semaine avant la cérémonie de remise des récompenses aux lauréats, le 10 décembre prochain à Stockholm, qui sera sans doute l'occasion de nouvelles critiques adressées à Handke et au comité Nobel.

Gun-Britt Sundström a clairement lié sa décision à la remise du Prix Nobel de Littérature à Peter Handke : « Le choix du lauréat 2019 ne s'est pas limité à récompenser une œuvre littéraire, mais a également été interprété, tant au sein qu'en dehors de l'académie, comme une prise de position qui place la littérature au-dessus de la “politique” », a-t-elle indiqué au journal suédois Dagens Nyheter.

En somme, impossible de distinguer l'homme de l'œuvre, pour cette membre du comité : au moment de la parution du texte Voyage hivernal aux fleuves Danube, Save, Morava et Drina, en 1996, il lui avait été reproché de contester les faits quant au génocide de Srebrenica de 1995. Un autre texte, Justice pour la Serbie, avait jeté de l'huile sur le feu cette même année, avant, en 1999, que Handke ne condamne l'intervention occidentale en Serbie, destinée à pousser Slobodan Milošević vers la sortie.

Dès l'annonce du nom du lauréat du Prix Nobel de Littérature 2019, auteurs et personnalités politiques avaient exprimé leur déception, en raison du passé et des opinions de l'écrivain.

Kristoffer Leandoer, l'autre membre sortant du comité, a pour sa part évoqué l'autre polémique qui a touché le Prix Nobel, liée au mouvement #MeToo : le mari d'une membre de l'Académie a été condamné pour des viols et agressions sexuelles. Il a expliqué qu'il n'avait pas « la patience » d'attendre les réformes promises par l'Académie. 
 
L'évocation des prises de position de Peter Handke vient nourrir un débat toujours vif autour de la personnalité des créateurs, récemment relancé par la sortie au cinéma de J'accuse de Roman Polanski, condamné par la justice américaine pour des abus sexuels sur mineure.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.