Peter Owen, éditeur britannique de Jean Cocteau et Yukio Mishima, est décédé

Orianne Vialo - 01.06.2016

Edition - Société - Peter Owen mort - Peter Owen Publishers - Peter Owen éditeur décès


Peter Owen, fondateur de la maison d’édition indépendante du même nom basée à Londres, est décédé le 31 mai 2016 à l’hôpital de Whittington (Londres). Malade depuis quelque temps, il s’est éteint à l’âge de 89 ans. Au cours de sa carrière, l’éditeur avait travaillé avec d’illustres auteurs tels que le prix Nobel de la littérature Hermann Hesse, le poète et dramaturge Jean Cocteau ou encore l’écrivain japonais Yukio Mishima. 

 

via la page Facebook Peter Owen Publishers

 

 

L’éditeur pouvait être fier de ses nombreuses collaborations : l’écrivain catalan Salvador Dali a publié son ouvrage Hidden Faces dans sa maison, de même que Jean Giono pour sa nouvelle L'Homme qui plantait des arbres, fiction à la renommée mondiale considérée comme un manifeste à la cause écologiste. 

 

« Ce goût précoce pour les romans anglais classiques et la littérature mondiale de qualité a influencé les choix que Peter a plus tard désignés comme étant une priorité au sein de sa propre maison d’édition » déclaraient de pair le directeur marketing Nick Kent et James Nye, l’assistant de Peter Owen. 

 

Et d’ajouter :

 

« Tout au long de sa carrière, Peter Owen a tenu à publier des ouvrages de littérature de qualité, sans pour autant craindre d’innover en publiant des livres portant sur les droits des homosexuels. Il a été l’un des premiers défenseurs de la condition de la femme, et a publié des livres portant sur des sujets aussi variés que la politique, les questions sociales, la culture de la drogue et de l’écologie, bien des années avant que des éditeurs spécialisés dans ces domaines n’existent. Son héritage réside en la maison d’édition encore fièrement indépendante qui porte encore aujourd’hui son nom et qui a connu une sorte de renaissance le mois dernier, lorsque la fusion avec Istros Books a été annoncée [une maison d’édition indépendante qui promeut des ouvrages d’Europe de l’Est, NdR]. »

 

Peter Owen, seul enfant d’un couple juif anglo-allemand à Nuremberg (Bavière), a été forcé d’émigrer en Grande-Bretagne en 1933 : il assouvit son enfance solitaire en lisant des livres provenant de la vaste bibliothèque de son oncle Rudi, parmi lesquels figuraient des ouvrages de Charles Dickens ou encore de D.H. Lawrence.

 

(via The BookSeller