Peter Pan : un billet pour adultes, direction le Pays imaginaire

Victor De Sepausy - 28.11.2019

Edition - Les maisons - Peter Pan Barrie - manuscrit original numrisé - Neverland Capitaine Crochet


Au-delà du joyeux drille que Disney a fait rentrer dans les têtes et les foyers, Peter Pan est avant tout un ouvrage de l’Écossais JM Barrie. Et surtout, son titre originel est Peter Pan and Wendy, accordant une place plus importante à la jeune fille — sans pour autant trahir le Pays imaginaire.

Peter Pan JM Barrie
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Au commencement, un roman : The Little White Bird, publié en 1902. Et dans la foulée, une pièce de théâtre représentée en décembre 1904 à Londres : ce sont là les premiers pas de Peter Pan, avant que Barrie ne lui consacre une œuvre entière dans l’édition de 1911 que fit paraître Hodder & Stoughton. 

Wendy, l’héroïne de cet ouvrage, se répandit d’ailleurs comme une trainée de poudre jusqu’au milieu du XXe siècle : nombre de femmes à cette époque doivent leur prénom aux aventures de Peter. 

Si l’on a gardé en tête la version édulcorée de Disney, et les films, adaptations, bandes dessinées, mugs ou tee-shirt qui s’en sont suivi, les éditions des Saint-Pères proposent un retour aux sources. Elles proposent comme à leur habitude une édition limitée — 1000 exemplaires numérotés — du manuscrit original, numérisé depuis les fonds de la New York Public Library. 

Les 282 pages de cet ouvrage issu de la collection Berg sont agrémentées d’illustrations en couleurs de Gwynedd Hudson — des dessins réalisés pour la version de 1930 du roman. 
 

Des enfants, et des orphelins


À l’instar d’Alice au pays des merveilles, la genèse de Peter Pan and Wendy doit beaucoup à une histoire de famille. Barrie n’était pas précepteur, mais alors qu’il promène son chien dans les jardins de Kensington, il rencontrera les enfants de Sylvia Llewelyn Davies, avec leur mère. 


ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
C’est pour eux qu’il imaginera tout d’abord son premier ouvrage avec un Peter Pan doté de pouvoirs magiques, très éloigné de celui que l’on connaît. L’idée d’un jeune garçon qui ne voulait pas grandir viendra un peu plus tard — et ce n’est qu’après le succès de la pièce de théâtre qu’un roman se dessinera, plus complexe et cette fois définitif. 

Dans ce manuscrit, ce sont évidemment les corrections et modifications apportées au texte, que l’on découvre, avec passion. Mais d’autres variantes surgissent : le nom de Neverland, qui était originellement Never Never Land, comme un avertissement. Ou encore un Peter bien plus insolent qu’on ne le connaît.
 

<

>


Proposé dans un coffret couleur vert émeraude, cet ouvrage nous rappelle également la générosité de l’auteur. En 1929, Barrie céda l’intégralité de ses droits sur le livre à l’hôpital pour enfants Great Ormond Street Hospital for Sick Children, fondé en 1852. 

Un lieu dont la mission était aussi de recueillir les orphelins qui n’avaient pas eu la chance de croiser Peter Pan…


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.