Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Petit guide à destination des libraires sur les réseaux sociaux

Antoine Oury - 30.06.2017

Edition - Librairies - librairie réseaux sociaux - libraire réseaux sociaux - librairie Facebook Twitter


Le jour est finalement venu : vous avez décidé d'ouvrir une page Facebook, Twitter ou encore YouTube pour votre librairie, ou bien de reprendre en main celle que vous laissiez doucement péricliter... Pour améliorer votre portée, obtenir plus de retweets, engranger les likes plus rapidement qu'un YouTubeur, suivez ces quelques conseils, façon tutoriel...

 
Texting Congress 3
(Adam Fagen, CC BY-NC-SA 2.0)
 

1. Soyez patients

 

Bon, ce n'est peut-être pas le point le plus encourageant pour commencer, mais autant vous prévenir tout de suite : votre situation sur les réseaux sociaux ne va pas changer du jour au lendemain, surtout si vous partez de rien ou presque. Soyez rigoureux, méthodiques, réguliers et, surtout, patients. Quand les premiers résultats apparaîtront, vous pourrez laisser éclater votre enthousiasme à sa juste mesure.

 

2. Soyez clairs, rapides et efficaces

 

Si les gens passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, cela ne signifie pas qu'ils peuvent le perdre. Peu importe le réseau, soyez concis et précis : cela commence dès le nom accordé à votre page. « Librairie... » suffit amplement, pas besoin d'ajouter plus d'informations dans votre nom, les réseaux sociaux disposent d'outils pour localiser votre boutique, par exemple.

 

Dans vos publications, essayez toujours de rester concis, sans bâcler vos textes. L'essentiel est d'attirer l'attention, ou de la capter suffisamment longtemps pour que le message puisse passer : faites court et, surtout, soyez drôle.

 

3. Remplissez correctement toutes les informations demandées par les réseaux

 

Alors, oui, la peur de la surveillance est bien présente. Mais les champs que vous réclament les réseaux sociaux sont rarement inutiles. Pour une librairie, il est indispensable d'indiquer les horaires d'ouverture, l'adresse, un email de contact, la description ou encore les articles vendus sur Facebook. Sur Twitter et d'autres réseaux, ces informations seront peut-être moins utiles aux utilisateurs, mais mieux vaut ne pas s'en priver.

 

4. Sur tous les réseaux et à chaque réseau son utilité

 

Même si vous ne comptez pas l'utiliser tous de suite, ne négligez pas un réseau social : Facebook, Twitter et Instagram sont peut-être les principaux, mais ne vous privez pas d'en investir d'autres. Google+ n'est pas vraiment le plus utilisé, mais Google y compte beaucoup, tandis que Pinterest peut vous permettre de toucher d'autres types d'utilisateurs.

 

S'il est possible de gagner du temps en utilisant certains outils qui permettent de programmer des publications, évitez à tout prix de lier vos comptes de réseaux sociaux pour publier en simultané : les utilisateurs de Twitter n'aiment pas devoir cliquer sur un lien Facebook pour lire une publication, et vice-versa. Idem pour les photos postées sur Instagram, dont les hashtags pourront agacer ceux qui naviguent sur Facebook.

 

Publier un même contenu sur plusieurs réseaux n'est pas forcément problématique (loin de là), mais faites-le manuellement, et pas de manière automatisée.

 

5. Optimisez vos posts

 

Observez bien comment fonctionne chaque réseau, et prenez de bonnes habitudes : vous pouvez irriguer vos publications sur Instagram de hashtags, mais évitez d'en faire trop sur Twitter, par exemple. Après quelques tâtonnements, vous serez capable de repérer ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins sur les réseaux. Par exemple, publier une sélection de couvertures de livres sera approprié sur Instagram et Pinterest, mais aussi sur Facebook, de manière plus ponctuelle.

 

Lorsque vous postez un contenu en rapport avec un ou plusieurs livres, n'hésitez pas à taguer les maisons d'édition et les auteurs : pour trouver leur profil, il suffit de taper « @ », suivi de leur nom et de cliquer lorsque celui-ci apparaît. N'hésitez pas à faire de même avec le profil de votre commune ou de certains élus, qui pourront peut-être vous donner un petit coup de pouce de visibilité. Ils seront ainsi notifiés de votre post, ce qui leur permettra de vous donner un petit coup de pouce. À utiliser avec parcimonie cependant pour ne pas se livrer au « spam » et trop solliciter l'autre.

 

Bien entendu, soyez vigilant quant à la qualité des contenus que vous postez : attention aux fautes de frappes ou d'orthographe, à la qualité des photos et des vidéos que vous publiez sur votre page.

 

6. Variez vos posts et adoptez le bon rythme

 

Peu importe le réseau, un peu de variété ne fait pas de mal : pensez que certains utilisateurs vont voir votre profil s'afficher plusieurs fois par jour ! Sur Facebook et Twitter, alternez entre articles, images, GIF animés et vidéo, sur Instagram, changez de nature d'images (couvertures de livres, photographies de la librairie, d'écrivains invités), postez des vidéos, etc. N'hésitez pas aussi à changer de registre, du très léger au plus grave, et à faire des références à l'actualité, dans tous les domaines : les réseaux sociaux sont aussi le bistrot du coin !

 

Pour le rythme, c'est aussi à l'usage que vous le trouverez. Sachez cependant que l'on peut enchaîner les publications sur Twitter, quand Facebook préfère plus de parcimonie. 

 

7. La publicité et les ventes, ce n'est pas tout !

 

Vous vous lancez peut-être sur les réseaux sociaux dans l'espoir de faire exploser votre chiffre d'affaires. Désolé de vous décevoir... Mais ça ne risque pas d'arriver. Du moins, pas directement. 

 

Pour commencer, évitez la publicité sur les réseaux sociaux, même si cela vous semble peu onéreux : les utilisateurs qui vont vous suivre seront au mieux des personnes éloignées de vos centres d'intérêt, au pire, des profils robots. Si vous commencez, la meilleure manière d'attirer des gens est plutôt de... parler à vos clients ! Ça ne coûte rien et cela a souvent un effet immédiat ! Et profitez d'un coin de la librairie pour informer tout le monde au passage.

 

En règle générale, le lien que vous avez avec vos lecteurs en librairie doit se prolonger sur les réseaux : parlez avec eux des sorties, de ce que vous aimez, de ce que vous aimez moins, de vos coups de gueule, des coulisses de la librairie, de l'actualité de votre commune et d'autres équipements culturels, comme le cinéma ou la bibliothèque... En mettant en avant des livres ayant un rapport avec tout cela, évidemment !

 

Rapidement, le principal avantage de votre présence sur les réseaux sociaux apparaîtra : au moment d'organiser des événements, la communication auprès de votre clientèle deviendra plus simple. Et, parfois, les effets seront impressionnants.

 

8. Comment gagner du temps... ou en consacrer plus

 

Pour gagner du temps, sachez qu'il est possible de programmer des posts sur les différents réseaux sociaux. Des outils gratuits existent, qui ne vous demanderont qu'une connexion à leur service : Hootsuite (pour de nombreux réseaux), TweetDeck (seulement pour Twitter) et certains, comme Facebook, intègrent déjà cette fonctionnalité. Cliquez sur la petite flèche à côté du bouton « Publier »...

 

Si vous avez un moment dans une journée un peu creuse, n'hésitez pas à prendre de l'avance dans les posts à venir.

 

Consacrer plus de temps, cela passe par... la création d'un blog : les articles écrits vous permettront d'alimenter votre page en contenus, tout en intégrant des liens commerciaux vers le site de votre librairie, par exemple. Inutile de souligner que cela reste malgré tout assez chronophage.

 

9. Soyez originaux et amusez-vous !

 

Il y a des milliers de profils sur les réseaux sociaux : pour se démarquer, il faudra partager les contenus les plus pertinents. Pour cela, suivez attentivement les sites d'information (indice : vous êtes sur l'un d'entre eux) ou les pages relatives aux livres sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, vous pouvez même observer ce qui fonctionne le mieux (Statistiques < Pages à surveiller en bas de la page) pour partager à votre tour une publication qui fonctionne. Et peut-être que, bientôt, ce sera votre page que l'on surveillera ;-)

 

Si vous avez un peu de temps ou une bonne idée, n'hésitez pas à y consacrer un peu de temps. Le résultat sera peut-être décevant, mais vous permettra de faire mieux la prochaine fois. À ce titre, n'hésitez pas à passer un peu de temps dans la rubrique « Statistiques » de Facebook, qui vous donnera des clés assez précieuses pour analyser votre lectorat et ce qu'il attend.

 

10. Faites participer vos clients et lecteurs

 

N'hésitez pas à organiser des petits sondages ou concours sur vos pages. Les utilisateurs des réseaux sociaux aiment généralement donner leur avis, même s'il ne s'agit que d'un like ou d'une réaction sur Facebook ou Twitter. 

 

Cela dit, restez prudent lorsque vous prenez des photos en librairie, par exemple : le droit à l'image s'applique toujours sur les réseaux sociaux...

Pour finir, voici quelques librairies à suivre sur les réseaux sociaux, pour l'inspiration...

 

Bonus petits trucs : 

 

– Une vidéo postée directement sur Facebook fonctionnera mieux qu'un lien YouTube

– La section Statistiques < Publications sur Facebook vous indique quand vos abonnés voient le plus vos publications. Ça ne change pas vraiment d'un jour sur l'autre, mais c'est parfois utile !

– Sur Twitter, n'hésitez pas à ajouter des photos à vos posts, ce qui les rend bien plus visibles. En plus, vous pouvez taguer d'autres profils dans les images (« Qui apparaît sur cette photo ? »). 

– Surveillez les TT (« Trending Topics » ou « Tendances ») sur Twitter, il y a souvent des concours de jeux de mots qui vous permettront, si vous aimez cela, de participer en ajoutant un côté littéraire à l'ensemble...

– Sur Instagram, variez photo et vidéo, et repérez les hashtags liés au livre. Vous pouvez aussi taguer des profils dans vos photos.

 

Lecteurs, communauté et réseaux sociaux : promouvoir le livre