Petite baisse d'enchères pour Rowling et Potter

Clément Solym - 11.08.2009

Edition - Economie - petite - baisse - enchères


Nous évoquions hier les livres anciens et l'intérêt qu'ils représentaient pour les collectionneurs : leur valeur augmente considérablement avec le temps, et pour certains auteurs, nul besoin qu'ancien signifie âgé de beaucoup plus que 10 ans.

Oui, bien sûr, le cas Rowling est toujours un peu à part, pourtant hier, pour près de 41.000 $ (28.900 €), une première édition de Harry Potter and the Philosopher's Stone et qui plus est signée par Joanne Rowling a été remporté par une enchérisseur anonyme durant une vente privée organisée par la maison Christie.

Mais... air du temps ou non, une vente d'un autre exemplaire de ce même tirage avait eu lieu chez Bloomsbury en mai dernier, et avait été emporté pour 55.000 $. Aujourd'hui, on ignore combien de livres restent sur les 500 qui composèrent le tirage originel.

Ce qui est toujours amusant de rappeler c'est que la traduction française a préféré se rapprocher du titre américain, Harry Potter and the Sorcerer's Stone, autant qu'elle fut également allégée de quelques passages, toujours dans sa version française. Reste que les mythiques 500 de l'édition Bloomsbury continuent d'être activement recherchés, bien que nombre de copies doivent se retrouver dans des bibliothèques.