Petite leçon mondiale de courtoisie : la politesse chez les autres

Clément Solym - 18.07.2012

Edition - Les maisons - politesse - tour du monde - voyager


Namasté, n'amasse pas mousse non plus. Té ! Bonjour, c'est dépassé, maintenant, il faut être courtois et poli à l'international. Ça tomberait plutôt bien, direz-vous, parce que Le Monde vient de coéditeur un ouvrage avec Denoël, pour aider le voyageur qui n'aura pas besoin d'être intergalactique, pour être courtois.

 

Inde, Grèce, États-Unis, Brésil, Espagne, et bien d'autres pays sont passés en revue. Pas vraiment un guide de voyage, mais sûrement un outil bien pratique pour être averti des impairs à ne pas commettre quand on par en vadrouille ici ou là. 

 

On y découvrira que nos voisins britanniques, outre le balai qui leur sert de tuteur et qu'on leur a implanté de force à la naissance, depuis le fondement, sont des accros de la politesse mesurée. Mais qu'il existe sur notre petite planète, bien pire que le Rosbif pointilliste. 

 

Ainsi, le Japon vénère les courbettes, tandis que le Mauritanien opte facilement pour des retards inconséquents ou encore qu'il est inutile d'attendre un sourire de la part d'un Russe…

 

 

A retrouver dans notre librairie

 

 

Ramassis de lieux communs ou expériences franches et rapportées depuis de lointains horizons, on hésite parfois, surtout en confrontant les propos à des autochtones venus vivre en France. Tout n'est pas sujet à défiance, et certains articles sont d'ailleurs assez cocasses. 

 

À découvrir, parce que c'est amusant de s'informer un peu, et pour 13 €, c'est l'occasion de voyager à peu de frais.