Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pétition en ligne pour protéger des auteurs menacés de fatwa

Julien Helmlinger - 26.06.2013

Edition - International - Yémen - Fatwa - Ahmad Alaramy


Voilà près d'un mois qu'a été lancée une pétition en ligne visant à défendre les auteurs Ali Almuqri et Ahmad Alaramy, tous deux frappés de fatwa par des fondamentalistes islamistes. Le second, poète et professeur, a ouvert un de ses cours en s'appuyant sur le roman Hurman du premier cité, une oeuvre traitant des comportements sexuels des djihadistes. Tandis que l'écrit est dénoncé comme pornographique, Alaramy a été licencié de son poste à l'université de Rada, au Yémen, et les deux hommes se retrouvent menacés de mort par les extrémistes.

 

 

 Almuqri (crédits : Liana Levi)

 

 

Suite à cet épisode universitaire, Alaramy se retrouve sous le coup d'une fatwa. Les fondamentalistes projetteraient désormais de tuer l'homme de lettres, le décapiter et balancer sa têtes aux portes de la ville de Rada. Conception toute particulière de la moralité, et apparente inaction du gouvernement yéménite, qui ont contraint l'écrivain à fuir le pays.

 

Le défenseur des minorités arabes, Almuqri, quant à lui toujours présent dans le pays, avait déjà subi par deux fois des menaces de la part des extrémistes pour ses écrits. Les déboires de son pair viennent de ranimer les campagnes de communication haineuses à son encontre, ciblant également les membres de sa famille. 

 

La pétition a été impulsée par l'écrivain égyptien Ibrahim Farghali et le professeur à l'université de Zurich, Elham Manea. Pour la signer, rendez-vous à cette adresse.