Pétition européenne en faveur du prêt d'ebooks en bibliothèques

Julien Helmlinger - 16.04.2014

Edition - Bibliothèques - Change.org - Pétition - Prêt numérique


Après la campagne de sensibilisation, l'action. Sur la plateforme Change.org, la fédération EBLIDA - European Bureau of Library, Information and Documentation Associations, entend mobiliser les citoyens européens sur la question du prêt d'ebooks en bibliothèques. L'organe vient de lancer une pétition pour donner aux usagers des services bibliothécaires « le droit de lire numérique en légalisant le prêt de livres numériques par les bibliothèques ».

 

 



Regrettant que les avancées technologiques touchant la lecture ne permettent pas d'étendre « l'accès aux richesses de la connaissance et au savoir », la fédération EBLIDA rappelle que les bibliothèques se retrouvent dans l'incapacité d'acheter et de prêter des ebooks à leurs 100 millions d'usagers européens. Un état de fait qui nuit à la liberté d'accès à la culture.

 

Pour l'organe non gouvernemental, qui se pose en voix des 65.000 bibliothèques européennes, cela soulève également « des questions en matière de démocratie, d'apprentissage et de recherche ainsi qu'en terme d‘implication de tous les citoyens dans la société de la connaissance ».

 

En conséquence de quoi ses militants en appellent à la Commission européenne. Ils demandent que soit mise en place « une loi claire sur le droit d'auteur », un cadre qui permette aux bibliothèques de l'UE d'accomplir leur mission tout en étant en phase avec le XXIe siècle. Divers points détaillent cette revendication :

 

 

• fournir aux utilisateurs des bibliothèques les tout derniers livres numériques comme nous le faisons avec les livres imprimés;

• acheter les livres numériques au juste prix et selon des conditions raisonnables;

• que tous les citoyens – pas seulement ceux pouvant se le permettre – puissent bénéficier de l'accès libre aux livres numériques via les bibliothèques;

• que les auteurs reçoivent une juste rémunération pour le prêt des livres numériques aux publics.

 

Ce matin, 16 avril, la pétition a récolté près de 200 signatures.