Peupler les aéroports de bibliothèques

Clément Solym - 29.07.2013

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - aéroports - prêt de livres


Démocratiser le livre et la lecture, en passant par les aéroports, voilà qui est alléchant. Alliance de la carpe et du lapin ? Difficile de concilier un lieu de prêt et d'emprunt avec l'un des symboles de la transhumance moderne. Entre le calme et la quiétude des bibliothèques, se trouve un gouffre devant les aéroports notoirement connus pour le stress qu'ils occasionnent - et les nombreuses sources de divertissements. 

 

 

sawako read vantaa

Lecture en aéroport

Alex [Fino] LA, CC BY SA 2.0

 

 

Sauf que dans un cas comme dans l'autre, usagers et voyageurs sont en recherche de lecture. Library Journal passe en revue plusieurs expérimentations sur le territoire américain, montrant que le phénomène est assez récent. Des partenariats qui se lient entre établissements publics et sociétés privées montrent que les réflexions de tous convergent. Dans les deux cas, il s'agit d'offrir le meilleur service possible aux personnes. 

 

Dans le Kansas, l'aéroport régional de Manhattan, la Free Library of Philadelphia et Philadelphia International Airport se sont associés. Premier constat : les usagers sont rivés à leur smartphone, et les acteurs souhaitaient proposer, dans l'attente du vol, un service détournant l'attention vers les livres. Plutôt que d'opter pour le conflit ouvert, ces derniers ont peuplé l'aéroport de QR Codes, transférant les lecteurs directement vers des solutions de prêt de livres numériques. 

 

Et ce, sans même une carte de bibliothèque. En présentant ce système comme un moyen d'améliorer la vie des usagers d'aéroports, finalement, les autorités ont été plus faciles à convaincre, et l'initiative a pu voir le jour. Trop tôt encore pour se prononcer sur la réussite de l'opération, mais le suivi du trafic généré par ces codes montre un certain intérêt. 

 

Reste que l'aéroport représente une belle opportunité dans la diffusion des oeuvres, avec ses milliers de voyageurs quotidiens. L'opérateur télécom AT&T offre déjà un accès WiFi gratuit dans l'endroit, et les voyageurs n'ont plus qu'à se connecter pour profiter d'un téléchargement rapide. En outre, ce système permet de sensibiliser les usagers à la présence d'un catalogue numérique dans la bibliothèque - une autre forme de communication, pour rapprocher l'établissement des lecteurs. 

 

La solution paraît pourtant si simple...

 

On retrouve d'ailleurs dans l'aéroport international de Seattle Tacoma un modèle assez proche... qui s'est penché sur la question des livres physiques, pour sa part. Si le modèle numérique semble plus simple à mettre en place, et plus commode pour tout le monde, le plaisir du livre imprimé ne se conteste pas. Les librairies implantées dans les aéroports ne laisseront probablement pas non plus une latitude trop grande pour le développement de cette offre...