Philippe Besson consul de Los Angeles : nouveau rebondissement

Nicolas Gary - 08.07.2019

Edition - Société - Philipp Besson - Consul Los Angeles - Emmanuel Macron


À la question annulé ou retardé, la réponse frisait déjà l’évidence. Le poste de consul à Los Angeles, qu’Emmanuel Macron convoitait pour l’écrivain Philippe Besson avait été différé suite à une décision du Conseil d’État de mars dernier. Mais une parade, directement ancrée dans la loi, ferait manifestement tout aussi bien l’affaire.

Downtown Los Angeles
Kevin Stanchfield, CC BY 2.0
 

Alors que l’écrivain se retrouvait bombardé au poste de consul, en août 2018, la CFDT et la CFTC avaient entamé une procédure pour contrecarrer le projet présidentiel. Elle contestait le décret du 3 août 2018, par lequel les nominations pouvaient, pour certains postes, être effectuées par l’Élysée. Moralité, le décret fut annulé pour les 22 postes concernés, y compris celui de Los Angeles.

Pour autant, Jupiter ne s’avouerait pas vaincu : en effet, un projet de loi portant sur la « transformation de la fonction publique » avait été enregistré ce 27 mars. On peut y lire, à l’Article 7, que l’Élysée a plus d’un tour dans sa manche. 

Ce dernier « s’inscrit dans la volonté de diversifier les viviers de recrutement dans l’encadrement supérieur de la fonction publique en ouvrant la possibilité de nommer des personnes n’ayant pas la qualité de fonctionnaire aux emplois de direction de l’État et en élargissant cette possibilité pour les emplois de direction des collectivités territoriales et des établissements de la fonction publique hospitalière ». 

Quid ? Eh bien, le texte ne concerne pas directement la nomination des consuls généraux, mais selon une source gouvernementale, citée par Challenges, cela conviendrait tout de même. Des personnalités pourraient « occuper des postes à responsabilité tels que celui des consuls généraux, comme c’est déjà le cas pour les ambassadeurs ». Et ce, en dehors du cadre de la fonction publique. 
 
Les décrets d’applications concernant ce texte interviendront d’ici l’été et par décret présidentiel, Emmanuel Macron pourrait bel et bien nommer Philippe Besson à Los Angeles. Un fait du prince qui ne se cacherait même plus, et contre lequel il serait plus difficile d’introduire un recours. 

En attendant, Christophe Lemoine, actuellement en poste dans la Cité des Anges, doit partir pour Rome, à l’ambassade, et le consul général adjoint occupera donc le poste en attendant que l’on sache, et nomme, le remplaçant. 


Commentaires
Nous vivons une époque épique ! Un ex président accusé ( ni plus ni moins) de corruption va faire le beau dans les librairies pour fourguer ce qu'il pense être un chef d'oeuvre et qu'il a pondu (ni plus ni moins)...Un autre président, plus présent celui là, parvient à triturer la loi pour aboutir à ses fins dans la nomination d'un con sul..."Il n'y a pas de quoi rire" aurait dit Raymond Devos (cherche-midi).
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.