Philippe Labro nous parle de sa mère

Victor De Sepausy - 30.03.2017

Edition - Société - Philippe - Labro - mère


Si de nombreuses œuvres de Philippe Labro puisent leurs racines dans ses souvenirs de jeunesse, l’écrivain avait jusqu’à présent essentiellement évoqué le destin de son père. Dans son dernier livre intitulé Ma mère, cette inconnue (192 pages, Gallimard, 17 €), le journaliste vient rétablir l’équilibre en quelque sorte.

 

 

Il faut dire que la vie de sa mère, Netka, a pourtant tout d’un bon roman. Fille illégitime d’une institutrice française et d’un comte polonais, elle grandit avec son frère dans une première famille suisse, sur les bords du lac Léman. Mais sa mère, qu’elle ne verra que peu, vint un jour les chercher pour les conduire dans une autre famille, française cette fois.

 

Par la suite, elle se retrouve mariée très jeune à Jean-François Labro, son aîné de vingt ans, qui fait fortune grâce à l’ouverture d’un cabinet de conseil juridique et fiscal. Quatre garçons naissent de cette union, dont Philippe Labro.

 

Écrire ce livre est devenu pour l’écrivain une nécessité depuis la disparition de sa mère il y a sept ans. Interrogé par la Tribune de Genève, il explique être arrivé « à un âge où l’on a envie de poser un regard en arrière sur tout et tout le monde… J’avais depuis longtemps en moi ce désir d’écrire sur ma mère, mais tant qu’elle était vivante, cela m’était impossible. Comme si j’avais fait une oraison funèbre de son vivant. »

 

S’il parlait peu du passé avec sa mère, l’écrivain a pu reconstituer une partie des événements grâce aux lettres et aux autres écrits laissés par sa mère et par son père. Mais l’écriture de cet ouvrage aura été pour Philippe Labro un exercice très difficile. « Je n’y arrivais pas, je me relisais et je le trouvais banal, plat. Je suis toujours très insatisfait de ce que j’écris, cela ne correspond jamais à ce que j’ai dans la tête, mais cette fois cela me semblait encore plus difficile que d’habitude », assure-t-il.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre :
Total pages : 192
Traducteur :
ISBN : 9782072727528

Ma mère, cette inconnue

de Philippe Labro(Auteur)

"Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair. Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines. Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l'enfant-valise, la petite fille abandonnée. Elle est, elle était ma mère."

J'achète ce livre grand format à 17 €