Philippe Robinet nommé directeur général de la maison Calmann-Lévy

Joséphine Leroy - 11.05.2016

Edition - Société - Calmann-Lévy édition Hachette - Philippe Robinet Kero Hachette - Le labo des histoires


Calmann-Lévy, l’une des plus anciennes maisons d’édition françaises et filiale d'Hachette Livre, sera désormais dirigée par Philippe Robinet. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué par le groupe Hachette Livre ce mercredi 11 mai. Philippe Robinet prend la place de Florence Sultan. Elle dirigeait la filiale d’Hachette Livre depuis juin 2008.

 

Philippe Robinet, nouveau directeur général de Calmann-Lévy

 

 

Ce 11 mai, après le conseil d’administration de Calmann-Lévy, Florence Sultan s’est dite satisfaite de ces huit dernières années : « Je pars heureuse d’avoir passé huit années formidables à la tête de Calmann-Lévy. À l’heure où je donne une nouvelle orientation à ma carrière, je tiens à remercier Arnaud Nourry [PDG d’Hachette Livre, NdR] de la confiance qu’il m’a accordée durant toutes ces années et je me réjouis de l’arrivée de mon successeur et ami Philippe Robinet, qui pourra compter sur mon soutien et qui continuera, j’en suis sûre, à porter cette maison exceptionnelle avec succès. » 

 

« Florence Sultan nous quitte après avoir dirigé Calmann-Lévy avec talent et détermination pendant huit ans. Je lui souhaite pleine réussite dans la suite de son parcours professionnel, et qui sait, peut-être nos chemins se recroiseront-ils un jour », a déclaré Arnaud Nourry. 

 

Il ajoute : « Pour succéder à Florence, j’ai étudié les solutions qui se présentaient à moi, je me suis dit que son remplacement par Philippe Robinet était la meilleure option. En effet, il a derrière lui un parcours d’éditeur très à l’écoute de tous les lectorats et a développé un savoir-faire pointu en matière de promotion des ouvrages. »

 

« C’est une proposition qui ne se refuse pas. Calmann-Lévy est la maison qui a édité Arthur Koestler, Anne Frank, Hermann Hesse, Hannah Arendt, Léon Poliakov, François Furet. C’est la maison qui a abrité les collections "Libertés de l’esprit” de Raymond Aron ou encore "Diaspora” de Roger Errera. [...] C’est un magnifique héritage », a réagi Philippe Robinet. Son projet est de faire de la maison Calmann-Lévy un éditeur encore plus puissant : « La mission qui m’est confiée est claire : que Calmann-Lévy soit encore plus présent dans la liste des meilleures ventes, ce qui n’aurait pas déplu, il me semble, à Michel Lévy, qui édita en son temps George Sand, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Eugène Labiche et j’en passe ! »

 

Le parcours de Philippe Robinet

 

Diplômé de l'Institut politique de Grenoble, le nouveau directeur de Calmann-Lévy a fondé l’association « Le Labo des histoires », une association qui propose aux jeunes de découvrir l’écriture. L’association a été lauréate de La France s’engage en 2014. Auparavant, il avait été cofondateur et Directeur général du quotidien InfoMatin. 

 

Philippe Robinet est par ailleurs le cofondateur, avec Mathieu Quéré, de la maison Kero. Il y occupe le poste de Président-Directeur Général. La maison, créée en 2012, a rejoint le groupe Hachette Livre en 2015. Elle réunit des personnalités des médias telles que Laurent Baffie, Philippe Vandel, Alex Vizorek ou bien Raphaël Mezrahi. Elle publie également des romans, essais et autobiographies. 

 

Plusieurs publications ont remporté un franc succès comme Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle ou 500 questions que personne ne se pose de Laurent Baffie. À l’époque, Philippe Robinet se réjouissait de cette nouvelle : « [r]ejoindre Hachette Livre constitue une formidable proposition qui donne à Kero les moyens de renforcer son modèle original et d’accélérer son développement à l’international. C’est une nouvelle page de l’histoire de Kero qui commence et qui va nous permettre de poursuivre notre croissance et notre succès. »

 

La maison faisait preuve d’innovation en proposant un nouveau modèle de relation et de collaboration : 

  • • un nouveau format de contrat (taux, durée, droits dérivés)
  • • un accès numérique personnel, permanent et en temps réel aux chiffres de tirage, de mises       en place et de vente de leurs livres.
  • • une réelle communication pour chaque titre (presse, marketing, soutien publicitaire)

 

7 millions € de chiffre d’affaires et des comptes bénéficiaires en 2015... Une maison qui marche si bien qu’il est difficile de la quitter. Il cumulera donc les deux postes et l’intéressé s’est dit « très heureux de diriger Calmann-Lévy et Kero ensemble ».